Je suis colère, je suis violence...

La Belgitude est un plaisir et doit le rester...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Pour ou contre la psychologie lettone du XIXème Siècle?
Pour...
0%
 0% [ 0 ]
Contre...
0%
 0% [ 0 ]
Trop postnéoapocalyptique...
0%
 0% [ 0 ]
C'est où la Lettonie???
33%
 33% [ 2 ]
Pas assez pro-activité, ni assez néoglobalisation...
17%
 17% [ 1 ]
Vive les petites lettones...
33%
 33% [ 2 ]
Le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..
17%
 17% [ 1 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Mer 16 Aoû - 23:45

Citation :
Diables Rouges - En rire ou en pleurer? (16/08/2006)


Belgique - Kazakhstan 0-0. "Non, non, rien à changer" aurait pu chanter le public belge à l'issue de cette triste rencontre. Lamentable...

ANDERLECHT Malgré l'engouement suscité, au printemps dernier, par le nouveau groupe de Diables Rouges concocté par René Vandereycken, les observateurs ne pouvaient s'empêcher de regarder en arrière. En effet, l'entame des deux dernières phases qualificatives, que cela soit en 2002 ou en 2004, fut un échec et déboucha finalement sur une élimination logique.

Alors, oui, les Diables semblaient avoir retrouvé un peu de leur ardeur au travail. Il fallait, néanmoins, pour confirmer cette bonne impression, une victoire large et stylée lors de cette première sortie en compétition officielle. René Vandereycken allait-il rejoindre le club des Van Himst, Waseige, Leekens, Van Moer, Goethals? A savoir, tout simplement, remporter son premier matche "à enjeux"?

Bref, on attendait des Diables Rouges, ce mercredi soir au Parc Astrid, qu'ils balayent le souvenir de cette dernière rencontre en Lituanie, sous l'ère Anthuenis, ponctuée par un ridicule auto-goal à l'image de toute la campagne...

Résultat? Terrible désillusion une nouvelle fois dans le chef des Diables Rouges qui n'ont pas répondu à l'attente avec ce nul blanc concédé à domicile. Deux points perdus ou tout simplement la qualification? A vous de juger ce nouveau couac à sa hauteur...

Belgique - Kazakhstan. Les principaux faits du matche

1er. Coup d'envoi de la partie entre nos Diables et le petit poucet de ce groupe 1.

2e. Première incursion kazakh par Sergienko dans le camp belge. Attention, en phase de perte de balle, à notre jeu basé sur deux arrières-droit qui montent haut.

6e. Un joueur kazakh part dans le dos de Van Buyten mais il est signalé en position hors-jeu. A la base, une perte de balle de Goor suit à un mauvais contrôle... Les Diables sont mal entrés dans la rencontre.

15e. Excellente incursion de Vermaelen sur le flanc gauche. Son centre ne trouve personne mais l'action était dangereuse. Enfin quelque chose à se mettre sous la dent!

17e. Coup-franc de Van Buyten dont la puissance de frappe fait presque mouche.

25e. Kompany efface son adversaire et arme la première frappe cadrée de la rencontre. Loriya doit se détendre.

29e. Premier tir cadré pour le Kazakhstan. Sans le moindre danger pour Stijnen.

32e. Le centre de Kompany est détourné en corner par le bras d'un défenseur kazakh à l'intérieur du grand rectangle. L'abritre siffle coup de pied de but...

38e. Première tuile pour Vandereycken. Il perd Kompany son meilleur élément sur la pelouse. Vincent s'est apparemment claqué. Il est remplacé par Huysegems.

42e. Van Buyten remise de la tête vers Geraerts qui reprend le cuir de volée mais Dembele le gêne dans son geste.

43e. Huysegems balance un centre que ni Dembele ni Goor ne parviennent à mettre au fond du but.

44e. Le capitaine kazakh à la balle du 0-1 au bout du pied mais rate sa reprise. Quel laxisme en défense belge.

45e. Fin de la première mi-temps. Le public siffle ses joueurs...

46e. Pas de changement pour les Diables.

52e. Geraerts s'élève plus haut que son défenseur pour reprendre un centre de Goor. Le portier kazakh est attentif.

57e. C'est Stijnen qui doit sortir la parade de la soirée... Les Diables ont eu chaud.

59e. Pieroni remplace Van Damme.

62e. Sergienko profit de la sortie de Van Damme pour débouler et centrer. Stijnen intervient.

64e. Loriya détourne des essais, à bout portant, de Pierono puis de Buffel. Incroyable!

74e. Hoefkens cède sa place à Vanden Borre.

77e. Van Buyten sauve l'équipe belge en repoussant un essai kazakh. Stijnene était battu.

84e. Pieroni voit sa reprise stoppée par un Loriya en forme.

86e. Cela chauffe devant la cage du Kazakhstan. Geraerts et Van Buyten ne sont pas loin du but d'ouverture.

87e. Huysegems trouve Buffel dont la reprise file à côté du but.

88e. C'est à nouveau Buffel qui oblige Loriya à sortir une parade. Cardiaque s'abstenir...

90e + 3. Van Buyten joue centre-avant et tente l'impossible.

90e + 4. Les Diables ratent encore leur entrée dans la compétition...

Laurent Depré


Green Green Green Belge Doh bouze Nawak Boulet 2

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Lun 21 Aoû - 13:55

A l'heure où nous mettons sous presse, les téléscripteurs crépitent et les journalistes en sont tout transis....le Standard vient de prendre son 1er point match de championnat...

La 1ère victoire quant à elle est toujours attendue... lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Mer 23 Aoû - 14:36

Il parait qu'on va bouffer du Romano au soir.... Green Green


Citation :
Pour renouer avec son passé et franchir un palier... (23/08/2006)




Ligue des Champions/La qualification n’est pas indispensable financièrement mais elle permettrait au Standard d’aller de l’avant


BUCAREST C’est le grand jour. Ce soir, le Standard peut renouer avec son prestigieux passé. Pour cela, il devra se qualifier en écartant le Steaua Bucarest, demi-finaliste de la dernière Coupe Uefa. Après le partage 2-2 concédé à Sclessin il y a quinze jours, les Liégeois n’ont pratiquement pas d’autre choix que de remporter ce match de l’année. Celui qui rapporte tant sur le plan du prestige que sur le plan financier.
Prime quasi équivalente à la celle du titre : 57.000 €
Présentation avec Michel Preud’homme, le directeur technique liégeois. “Une qualification serait synonyme d’un revenu garanti de quatre ou cinq millions d’euros. Moins les frais et les primes (NdlR : qui approchent le même montant que les primes promises en cas de titre la saison passée, soit à peu près 57.000 euros par joueur !), cela nous ferait un boni de trois millions et demi d’euros.”

Un montant, sans doute sous estimé – du côté d’Anderlecht, on parle de cinq millions d’euros – qui correspond au déficit annuel de fonctionnement du Standard. Autrement dit, le Standard ne serait pas obligé de vendre des joueurs pour équilibrer son budget annuel.
“Cela nous permettrait de passer un cap pour le développement futur du club. Mais cela n’influencerait pas la fin de la période des transferts. Qualification ou non, on a un budget prévu pour réaliser encore l’un ou l’autre bon coup. Du style de Sa Pinto ou de Pletikosa. Il est prévu de reprendre contact avec le gardien croate après le match de ce soir. Même s’il devait jouer avec le Shakthar, cela ne changerait pas la donne.”

Il faudrait aussi encore un attaquan t: “Il nous manque toujours le remplaçant de Tchite. Mais un Jovanovic en forme se rapprocherait de ce profil. D’un autre côté, si tout le monde est là – avec De Camargo et Conceição – notre noyau est compétitif. Le Standard n’a pas les moyens de s’offrir des remplaçants aussi forts que les titulaires.”

De là à comprendre que le Standard a privilégié la quantité à la qualité… “Non. Notre politique est d’avoir un certain nombre de joueurs à la reprise, d’en tirer le maximum, et d’encore réaliser l’un ou l’autre gros coup avant la fin du mercato. On ne pouvait pas investir en comptant sur une qualification car nous privilégions une gestion saine. On fait le maximum en fonction de nos moyens, qui ne sont pas ceux d’Anderlecht…”


D. D.M




Effacer 20 ans de frustrations

La semaine footballistique que l’on vit, en ce moment, est délirante. Les critiques, après l’entrée catastrophique de notre équipe nationale, en championnat d’Europe, vont se mettre en veilleuse. Place à l’actualité chaude avec, aujourd’hui, le match importantissime du Standard à Bucarest. Demain, deux clubs belges seront engagés en Coupe de l’Uefa, on l’aurait presque oublié : une formalité pour Bruges contre Süduva et une joute plus délicate pour Roulers à Achnas.


Le même jour, il y a le tirage au sort de la Champion’s League qui concerne Anderlecht et, peut-être, le Standard. Le lendemain, tirage au sort de la Coupe de l’Uefa qui concerne quatre de nos clubs, Bruges, Zulte-Waregem, et, peut-être, le Standard et Roulers. Comme si cela ne suffisait pas, on aura déjà droit, ce week-end, au sommet du championnat entre Bruges et Anderlecht, lequel se sera fait les dents, ce soir, au Real. Rien de moins !


Le plus important, c’est, évidemment, la partie que le Standard livrera ce soir contre le Steaua. Jamais, il n’a été si près de faire, enfin, son entrée en Ligue des Champions, Jamais, il ne s’est trouvé devant une échéance aussi capitale. Il n’est pas exagéré d’affirmer que c’est tout l’avenir du club liégeois qui se dessinera ce soir. Sur le plan financier, bien sûr, mais, aussi, et, surtout, sur le plan de la crédibilité. Les Rouches ont les supporters les plus patients du monde, mais toute patience a ses limites. Après avoir vu Tchite s’éclater à Anderlecht et Léonard signer à Feyenoord, après qu’on leur eut mis l’eau à la bouche en leur présentant, en cours de championnat écoulé, le titre comme un fait quasiment acquis, il est grand temps de leur offrir une compensation majeure.


Un exploit en Roumanie, ce soir, effacerait, en grande partie, 20 ans de frustrations. Et les hommes de Boskamp ont prouvé, au cours de la première manche, qu’ils étaient capables de réaliser ce petit miracle.


Christian Hubert


Bon alors, les romanos, retour dans votre caravane au fond du silo, derriere le tas de fumier et vous laissez le standard aller en CL et puis c'est tout!!




Green Green pet

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Mer 23 Aoû - 15:28

moon a écrit:
Il parait qu'on va bouffer du Romano au soir.... Green Green


Citation :
Pour renouer avec son passé et franchir un palier... (23/08/2006)




Ligue des Champions/La qualification n’est pas indispensable financièrement mais elle permettrait au Standard d’aller de l’avant


BUCAREST C’est le grand jour. Ce soir, le Standard peut renouer avec son prestigieux passé. Pour cela, il devra se qualifier en écartant le Steaua Bucarest, demi-finaliste de la dernière Coupe Uefa. Après le partage 2-2 concédé à Sclessin il y a quinze jours, les Liégeois n’ont pratiquement pas d’autre choix que de remporter ce match de l’année. Celui qui rapporte tant sur le plan du prestige que sur le plan financier.
Prime quasi équivalente à la celle du titre : 57.000 €
Présentation avec Michel Preud’homme, le directeur technique liégeois. “Une qualification serait synonyme d’un revenu garanti de quatre ou cinq millions d’euros. Moins les frais et les primes (NdlR : qui approchent le même montant que les primes promises en cas de titre la saison passée, soit à peu près 57.000 euros par joueur !), cela nous ferait un boni de trois millions et demi d’euros.”

Un montant, sans doute sous estimé – du côté d’Anderlecht, on parle de cinq millions d’euros – qui correspond au déficit annuel de fonctionnement du Standard. Autrement dit, le Standard ne serait pas obligé de vendre des joueurs pour équilibrer son budget annuel.
“Cela nous permettrait de passer un cap pour le développement futur du club. Mais cela n’influencerait pas la fin de la période des transferts. Qualification ou non, on a un budget prévu pour réaliser encore l’un ou l’autre bon coup. Du style de Sa Pinto ou de Pletikosa. Il est prévu de reprendre contact avec le gardien croate après le match de ce soir. Même s’il devait jouer avec le Shakthar, cela ne changerait pas la donne.”

Il faudrait aussi encore un attaquan t: “Il nous manque toujours le remplaçant de Tchite. Mais un Jovanovic en forme se rapprocherait de ce profil. D’un autre côté, si tout le monde est là – avec De Camargo et Conceição – notre noyau est compétitif. Le Standard n’a pas les moyens de s’offrir des remplaçants aussi forts que les titulaires.”

De là à comprendre que le Standard a privilégié la quantité à la qualité… “Non. Notre politique est d’avoir un certain nombre de joueurs à la reprise, d’en tirer le maximum, et d’encore réaliser l’un ou l’autre gros coup avant la fin du mercato. On ne pouvait pas investir en comptant sur une qualification car nous privilégions une gestion saine. On fait le maximum en fonction de nos moyens, qui ne sont pas ceux d’Anderlecht…”


D. D.M




Effacer 20 ans de frustrations

La semaine footballistique que l’on vit, en ce moment, est délirante. Les critiques, après l’entrée catastrophique de notre équipe nationale, en championnat d’Europe, vont se mettre en veilleuse. Place à l’actualité chaude avec, aujourd’hui, le match importantissime du Standard à Bucarest. Demain, deux clubs belges seront engagés en Coupe de l’Uefa, on l’aurait presque oublié : une formalité pour Bruges contre Süduva et une joute plus délicate pour Roulers à Achnas.


Le même jour, il y a le tirage au sort de la Champion’s League qui concerne Anderlecht et, peut-être, le Standard. Le lendemain, tirage au sort de la Coupe de l’Uefa qui concerne quatre de nos clubs, Bruges, Zulte-Waregem, et, peut-être, le Standard et Roulers. Comme si cela ne suffisait pas, on aura déjà droit, ce week-end, au sommet du championnat entre Bruges et Anderlecht, lequel se sera fait les dents, ce soir, au Real. Rien de moins !


Le plus important, c’est, évidemment, la partie que le Standard livrera ce soir contre le Steaua. Jamais, il n’a été si près de faire, enfin, son entrée en Ligue des Champions, Jamais, il ne s’est trouvé devant une échéance aussi capitale. Il n’est pas exagéré d’affirmer que c’est tout l’avenir du club liégeois qui se dessinera ce soir. Sur le plan financier, bien sûr, mais, aussi, et, surtout, sur le plan de la crédibilité. Les Rouches ont les supporters les plus patients du monde, mais toute patience a ses limites. Après avoir vu Tchite s’éclater à Anderlecht et Léonard signer à Feyenoord, après qu’on leur eut mis l’eau à la bouche en leur présentant, en cours de championnat écoulé, le titre comme un fait quasiment acquis, il est grand temps de leur offrir une compensation majeure.


Un exploit en Roumanie, ce soir, effacerait, en grande partie, 20 ans de frustrations. Et les hommes de Boskamp ont prouvé, au cours de la première manche, qu’ils étaient capables de réaliser ce petit miracle.


Christian Hubert


Bon alors, les romanos, retour dans votre caravane au fond du silo, derriere le tas de fumier et vous laissez le standard aller en CL et puis c'est tout!!




Green Green pet


Le quoi??? En quoi???

Attends un peu, petit troublions de banquette... Le standard engrenge un point en trois match... Soit si on extrapole sur une saison qui compte 34 matchs, le Standard risque de rester coincer à 11 unités...

Et tu veux qu'ils aillent en CL???? affraid affraid affraid affraid

































Pour rappel ou pour les plus ignares d'entrevous... CL = CHAMPIONS LEAGUE... Green



































Cigare

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Mer 23 Aoû - 15:31

Samourai sans boisson... a écrit:
moon a écrit:
Il parait qu'on va bouffer du Romano au soir.... Green Green


Citation :
Pour renouer avec son passé et franchir un palier... (23/08/2006)




Ligue des Champions/La qualification n’est pas indispensable financièrement mais elle permettrait au Standard d’aller de l’avant


BUCAREST C’est le grand jour. Ce soir, le Standard peut renouer avec son prestigieux passé. Pour cela, il devra se qualifier en écartant le Steaua Bucarest, demi-finaliste de la dernière Coupe Uefa. Après le partage 2-2 concédé à Sclessin il y a quinze jours, les Liégeois n’ont pratiquement pas d’autre choix que de remporter ce match de l’année. Celui qui rapporte tant sur le plan du prestige que sur le plan financier.
Prime quasi équivalente à la celle du titre : 57.000 €
Présentation avec Michel Preud’homme, le directeur technique liégeois. “Une qualification serait synonyme d’un revenu garanti de quatre ou cinq millions d’euros. Moins les frais et les primes (NdlR : qui approchent le même montant que les primes promises en cas de titre la saison passée, soit à peu près 57.000 euros par joueur !), cela nous ferait un boni de trois millions et demi d’euros.”

Un montant, sans doute sous estimé – du côté d’Anderlecht, on parle de cinq millions d’euros – qui correspond au déficit annuel de fonctionnement du Standard. Autrement dit, le Standard ne serait pas obligé de vendre des joueurs pour équilibrer son budget annuel.
“Cela nous permettrait de passer un cap pour le développement futur du club. Mais cela n’influencerait pas la fin de la période des transferts. Qualification ou non, on a un budget prévu pour réaliser encore l’un ou l’autre bon coup. Du style de Sa Pinto ou de Pletikosa. Il est prévu de reprendre contact avec le gardien croate après le match de ce soir. Même s’il devait jouer avec le Shakthar, cela ne changerait pas la donne.”

Il faudrait aussi encore un attaquan t: “Il nous manque toujours le remplaçant de Tchite. Mais un Jovanovic en forme se rapprocherait de ce profil. D’un autre côté, si tout le monde est là – avec De Camargo et Conceição – notre noyau est compétitif. Le Standard n’a pas les moyens de s’offrir des remplaçants aussi forts que les titulaires.”

De là à comprendre que le Standard a privilégié la quantité à la qualité… “Non. Notre politique est d’avoir un certain nombre de joueurs à la reprise, d’en tirer le maximum, et d’encore réaliser l’un ou l’autre gros coup avant la fin du mercato. On ne pouvait pas investir en comptant sur une qualification car nous privilégions une gestion saine. On fait le maximum en fonction de nos moyens, qui ne sont pas ceux d’Anderlecht…”


D. D.M




Effacer 20 ans de frustrations

La semaine footballistique que l’on vit, en ce moment, est délirante. Les critiques, après l’entrée catastrophique de notre équipe nationale, en championnat d’Europe, vont se mettre en veilleuse. Place à l’actualité chaude avec, aujourd’hui, le match importantissime du Standard à Bucarest. Demain, deux clubs belges seront engagés en Coupe de l’Uefa, on l’aurait presque oublié : une formalité pour Bruges contre Süduva et une joute plus délicate pour Roulers à Achnas.


Le même jour, il y a le tirage au sort de la Champion’s League qui concerne Anderlecht et, peut-être, le Standard. Le lendemain, tirage au sort de la Coupe de l’Uefa qui concerne quatre de nos clubs, Bruges, Zulte-Waregem, et, peut-être, le Standard et Roulers. Comme si cela ne suffisait pas, on aura déjà droit, ce week-end, au sommet du championnat entre Bruges et Anderlecht, lequel se sera fait les dents, ce soir, au Real. Rien de moins !


Le plus important, c’est, évidemment, la partie que le Standard livrera ce soir contre le Steaua. Jamais, il n’a été si près de faire, enfin, son entrée en Ligue des Champions, Jamais, il ne s’est trouvé devant une échéance aussi capitale. Il n’est pas exagéré d’affirmer que c’est tout l’avenir du club liégeois qui se dessinera ce soir. Sur le plan financier, bien sûr, mais, aussi, et, surtout, sur le plan de la crédibilité. Les Rouches ont les supporters les plus patients du monde, mais toute patience a ses limites. Après avoir vu Tchite s’éclater à Anderlecht et Léonard signer à Feyenoord, après qu’on leur eut mis l’eau à la bouche en leur présentant, en cours de championnat écoulé, le titre comme un fait quasiment acquis, il est grand temps de leur offrir une compensation majeure.


Un exploit en Roumanie, ce soir, effacerait, en grande partie, 20 ans de frustrations. Et les hommes de Boskamp ont prouvé, au cours de la première manche, qu’ils étaient capables de réaliser ce petit miracle.


Christian Hubert


Bon alors, les romanos, retour dans votre caravane au fond du silo, derriere le tas de fumier et vous laissez le standard aller en CL et puis c'est tout!!




Green Green pet


Le quoi??? En quoi???

Attends un peu, petit troublions de banquette... Le standard engrenge un point en trois match... Soit si on extrapole sur une saison qui compte 34 matchs, le Standard risque de rester coincer à 11 unités...

Et tu veux qu'ils aillent en CL???? affraid affraid affraid affraid

































Pour rappel ou pour les plus ignares d'entrevous... CL = CHAMPIONS LEAGUE... Green



































Cigare

euh, juste comme ca, pour ma culture generale.. veux tu bien me redire le nombre de points et eventuellement le nombre de victoires d'Anderlecht en CL ces dernieres années?? hein? je crois que c encore moins que le standard en championnat de belgique sur 3 matchs que anderlecht en plus de 10 matchs.... enfin, je dis ca je dis rien moi.. et puis nous on paye pas l'arbitre pour avoir des points en championnat...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Mer 23 Aoû - 15:33

moon a écrit:
et puis nous on paye pas l'arbitre pour avoir des points en championnat...

Pfff... Affligeant... Ils n'ont que ce mot là à la bouche à Sclessin... Payer, payer... No hum Grr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Mer 23 Aoû - 15:35

Samourai sans boisson... a écrit:
moon a écrit:
et puis nous on paye pas l'arbitre pour avoir des points en championnat...

Pfff... Affligeant... Ils n'ont que ce mot là à la bouche à Sclessin... Payer, payer... No hum Grr

vous leur donner quoi alors si c'est pas de l'argent pour qu'ils sifflent comme ca en votre faveur???

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Mer 23 Aoû - 15:37

moon a écrit:
Samourai sans boisson... a écrit:
moon a écrit:
et puis nous on paye pas l'arbitre pour avoir des points en championnat...

Pfff... Affligeant... Ils n'ont que ce mot là à la bouche à Sclessin... Payer, payer... No hum Grr

vous leur donner quoi alors si c'est pas de l'argent pour qu'ils sifflent comme ca en votre faveur???

Moon... Sort un peu de la fange dans laquelle tu t'enfonces... Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Mer 23 Aoû - 15:39

Samourai sans boisson... a écrit:
moon a écrit:
Samourai sans boisson... a écrit:
moon a écrit:
et puis nous on paye pas l'arbitre pour avoir des points en championnat...

Pfff... Affligeant... Ils n'ont que ce mot là à la bouche à Sclessin... Payer, payer... No hum Grr

vous leur donner quoi alors si c'est pas de l'argent pour qu'ils sifflent comme ca en votre faveur???

Moon... Sort un peu de la fange dans laquelle tu t'enfonces... Wink

han, vous leur filez des putes au vestiaire avec boissons alcoolisées petillantes à profusion... fallait le dire de suite... ca en plus de voyages bien loin par là bas... je vois je vois... suis je bete..

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Mer 30 Aoû - 15:57

walfoot.be, ce mercredi matin a écrit:


- Standard : Depuis ce matin, une rumeur circule avec insistance aux abords de Sclessin. Le staff complet aurait été remercié ! Johan Boskamp, Michel Renquin et Claudy Dardenne seraient tous les trois virés. Dans le courant de l'après-midi, on en saura certainement plus sur cette nouvelle qui, si elle s'avère correcte, aura l'effet d'une véritable bombe à Liège. A suivre...


et ben, c'est pas encore le gros bordel chez les routches!!!!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Mer 30 Aoû - 16:00

moon a écrit:
walfoot.be, ce mercredi matin a écrit:


- Standard : Depuis ce matin, une rumeur circule avec insistance aux abords de Sclessin. Le staff complet aurait été remercié ! Johan Boskamp, Michel Renquin et Claudy Dardenne seraient tous les trois virés. Dans le courant de l'après-midi, on en saura certainement plus sur cette nouvelle qui, si elle s'avère correcte, aura l'effet d'une véritable bombe à Liège. A suivre...


et ben, c'est pas encore le gros bordel chez les routches!!!!

Un pet dans l'océan... Le problème est plus crucial que ça... Commençons pas raser ce stade et y mettre des canisites ou des betteraves... Voila un geste utile pour la société... Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Mer 30 Aoû - 16:03

Samourai sans boisson... a écrit:
moon a écrit:
walfoot.be, ce mercredi matin a écrit:


- Standard : Depuis ce matin, une rumeur circule avec insistance aux abords de Sclessin. Le staff complet aurait été remercié ! Johan Boskamp, Michel Renquin et Claudy Dardenne seraient tous les trois virés. Dans le courant de l'après-midi, on en saura certainement plus sur cette nouvelle qui, si elle s'avère correcte, aura l'effet d'une véritable bombe à Liège. A suivre...


et ben, c'est pas encore le gros bordel chez les routches!!!!

Un pet dans l'océan... Le problème est plus crucial que ça... Commençons pas raser ce stade et y mettre des canisites ou des betteraves... Voila un geste utile pour la société... Green

va acheter un cerveau a Vandeborre avant de te soucier du futur du Standard... (futur qui ne peut que s'ameliorer vu que pire, c'est impossible!!)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Mer 30 Aoû - 17:09

Walfoot.be a écrit:
Le trio d'entraîneurs du Standard est limogé


Depuis ce matin, une rumeur circulait avec insistance aux abords de Sclessin. Elle a été confirmée ce midi. Johan Boskamp, Michel Renquin et Claudy Dardenne sont tous les trois remerciés, à leur grande surprise.

Une conférence de presse est d'ailleurs prévue à dix huit heures. On en saura certainement plus sur cette nouvelle qui fait déjà l'effet d'une véritable bombe à Liège.

Michel Preud'homme sera plus que probablement le successeur de Johan Boskamp. Simple intérim ?

Hihi Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Mer 30 Aoû - 17:33

DHNET.be a écrit:
(...) Au rayon des rumeurs, qu'il faut donc prendre avec les précautions d'usage, on annonce, dans le désordre le retour de Dominique D'Onofrio aux affaires, la reprise de l'équipe par Michel Preud'homme ou encore l'arrivée de Manu Ferrera dans la Cité ardente. Un nouveau retour d'Ivic fait aussi partie de la liste mais cela semble moins plausible.

Parking à boulays



















Hihi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Jeu 31 Aoû - 10:23

Bon, vais etre sport, vais te faire une compil de la DH du jour....

Green Green

Citation :
Preud'homme à la rescousse (31/08/2006)



Il quitte toutes ses fonctions de dirigeants pour devenir coach et rétablir la situation

SCLESSIN La direction liégeoise a fait appel à un vieux serviteur de la maison rouche pour voler au secours du Standard. Michel Preud'homme doit relancer l'équipe en championnat et tenter de la qualifier pour les groupes de l'Uefa, face au Celta Vigo. Le premier contact remonte à lundi. La direction a pris sa décision à quelques heures de la fin du mercato... et de l'arrivée des derniers (gros) transferts.

"Nous avons vécu un mois d'août difficile et nous avons fait ce qu'on a jamais envie de faire" , a commenté le directeur général lors de la conférence de presse de présentation. "Dans l'intérêt du club, nous avons licencié l'ensemble du staff, que nous remercions malgré tout. Nous n'avons pas cherché de responsabilités particulières mais le staff gagne ensemble et... se casse la gueule ensemble. Nous avons rapidement trouvé une solution que nous ne voulions pas boiteuse ou temporaire. Michel Preud'homme a signé un contrat portant sur deux saisons."

Michel Preud'homme, qui abandonne donc toutes ses fonctions de dirigeants (au Standard, à la Ligue Pro, au comité exécutif et à la Fédération), devra composer avec un noyau... qu'il a lui-même bâti (même si on sait que c'est Lucien D'Onofrio qui décide de tout...). Pierre François a en effet balayé d'un revers de la main les reproches adressés à la direction liégeoise en annonçant que le nouveau coach allait démontrer que le noyau en place est "digne de la Coupe Uefa et des compétitions belges" . Mais le directeur général ajoutait qu'il y aurait tout de même des renforts d'ici ce soir, minuit. Johan Boskamp n'aurait-il pas pu bénéficier de quelques matches supplémentaires, avec son noyau définitif en place ? "Vous direz sans doute que ce club manque de patience" , rétorque Michel Preud'homme, embêté vis-à-vis de son ami Johan. "Ces joueurs seraient arrivés même si Johan Boskamp était resté en place. Je ne dis pas que j'arrive avec le remède miracle. Je reste humble par rapport au travail effectué. Mais nous avons tiré un constat. Je ne suis pas heureux de cette situation mais, face à l'échec, nous avons décidé de réagir. Ce serait facile de fuir ses responsabilités mais ce n'est pas le style de la maison. Le staff a une énorme volonté, une rage et une grande force pour rétablir la situation. J'arriverai avec une nouvelle approche, au niveau de la composition et de la tactique."

C'est la seconde fois que Michel Preud'homme prend la tête de l'équipe : "J'ai senti que le club avait besoin de moi, je vais lui accorder tout mon temps. Je me sens dix fois plus fort qu'en 2001. J'ai suivi les cours d'entraîneur et, en tant que dirigeant, j'ai découvert la nouvelle mentalité des joueurs et tous les aspects qui touchent un club. Je n'ai plus de doute mais je sais que je vais souffrir. Si ça marche pendant deux ans, j'envisage un plan de carrière comme entraîneur. Je ne serai pas seul : il y a la direction et mes adjoints. Manu Ferrera, un passionné qui ne rechignera pas au travail, Stan Van Den Buys, qui faisait des missions de scouting pour nous et qui sera adjoint à temps plein sous l'angle du scouting, Jorge Veloso, qui vient de notre centre de formation et entraînera les gardiens, et enfin, j'espère, Guy Namurois."





David De Myttenaere

© La Dernière Heure 2006


Citation :
Champagne avec Emilio (31/08/2006)


L'autre Ferrera revient en force dans le parcours

SCLESSIN Manu Ferrera rayonnait de bonheur hier soir. Une nouvelle fois, l'homme au large sourire a rebondi. Lors de ses périodes de vaches maigres (après la folle époque sérésienne et suite à son douloureux épisode carolo ), il affirma à chaque fois qu'il était prêt à faire n'importe quel métier pour manger. Quand on a entamé une carrière d'entraîneur au Japon, repris un Eendracht Alost en perdition et, cet été, négocié en Iran avant de discuter avec la fédé du Zimbabwé... L'autre Ferrera ne jouit pas de la cote à laquelle il peut prétendre. Avec ce défi, le Bruxellois revient en D1 par la grande porte. "J'ai exercé cette fonction sous Georges Heylens à Seraing il y a quatorze ans" , se rappelle-t-il. "Je dispose d'un contrat jusqu'en fin de saison mais cette question ne m'obsède pas. Si on paraphe un bail de plus longue distance avec une durée de préavis de trois mois, on n'a en fin de compte qu'un contrat de trois mois." Alors que son frangin Emilio pensait que Marc Degryse l'appelait pour un renseignement avant de l'engager à Bruges, Manu a vécu le même cas de figure avec Preud'Homme : "Quand il m'a contacté lundi, j'ai cru que c'était à propos du Celta Vigo. Comme je blague toujours, ma femme ne m'a pas cru directement." Toute la famille a ensuite bu le champagne avec bien sûr le petit frère autour de la table : "C'est à contre-coeur que mon désormais rival a appris la nouvelle. Il aurait préféré que la situation reste en l'état, hein... Je ne connaîtrai pas la même pression que celle qu'il a au Club puisqu'un T2 reste en retrait. Mes missions sont la préparation et la conduite des entraînements avec Michel, du scouting et la responsabilité de l'équipe-réserve tout en jetant un oeil sur les - 19 ans. Obtenir un contrat d'entraîneur à temps plein dans un club comme le Standard, je ne pouvais pas rêver de mieux." Un second adjoint de Preud'Homme a été nommé : Stan Van Den Buys, jadis actif au Lierse et à Malines. Quant à Guy Namurois, qui avait réorienté sa carrière vers la fonction publique suite à la lenteur des dirigeants liégeois pour lui proposer de rempiler, contact a été repris. Un contrat de 4 ans en qualité de préparateur physique lui a été soumis avec insistance et ce dernier donnera sa réponse aujourd'hui après l'entraînement (10h).





Manu Salvé

© La Dernière Heure 2006


Citation :
Boskamp et son staff virés... est-ce vraiment la solution ? (31/08/2006)


Est-il responsable du mauvais début de saison ou faut-il regarder du côté de la campagne des transferts ?

SCLESSIN Deux sur douze en championnat, une élimination au troisième tour de la Ligue des Champions... Johan Boskamp et son staff n'auront pas survécu à ce mauvais bilan, à ce début de saison raté du Standard. Le coach néerlandais, engagé il y a à peine trois mois..., et ses adjoints (Michel Renquin, Claudy Dardenne et Frans Masson) ont été virés, hier.

Mais sont-ils responsables de ce piètre bilan, tant en championnat que sur la scène européenne ? Posez la question, c'est en grande partie y répondre. Non, ou du moins pas totalement.

Les choix de l'entraîneur n'ont sans doute pas tous été judicieux : transféré pour être le nouveau n°10 rouche , Steven Defour n'a rien apporté sur le flanc droit où le Diable Rouge a été préféré à Mladen Pelaic et Serhiy Kovalenko, véritables médians droits, pour pallier l'absence de Sergio Conceição. Et Eric Deflandre, l'un des rares joueurs d'expérience, a sans doute été trop vite sanctionné pour son match à Bucarest. Mais Johan Boskamp est aussi celui qui a lancé Marouane Fellaini, un jeune du club, et qui a tenté d'instaurer le beau jeu, avec des combinaisons rapides, au sol... Seulement la sauce n'a pas pris directement.

Mais le staff a dû faire face à des impondérables. Il y a d'abord la poisse, avec les blessures de Sergio Conceição, Oguchi Onyewu et Igor De Camargo, trois joueurs clés de l'effectif. Michel Preud'homme, lui-même, le soulignait lors du voyage en Roumanie. Il y a aussi le manque de qualité du noyau (Johan Boskamp attendait des renforts et a peut-être payé le fait de le dire dans la presse...) et le manque d'engagement des joueurs lors de certains matches. Johan Boskamp et ses adjoints sont-ils responsables des ratés défensifs (combien d'approximations en défense ont coûté des buts évitables ?) ou offensifs (sans lui jeter la pierre, Milan Jovanovic aurait sans doute pu qualifier le Standard pour les poules de la Ligue des Champions s'il n'avait pas gâché la balle de 0-2 à Bucarest) des Standardmen ? Sont-ils responsables de la passivité avec laquelle les joueurs ont disputé des rencontres, ne donnant pas l'impression de se battre à 200 % pour leur club ? Le coach, lui, ne tenait pas en place et sortait du petit banc claqué et sans voix tellement il avait tenté de secouer ses troupes...

Mais, bien sûr, il faut toujours trouver des coupables quand rien ne marche. Et dans le foot moderne, on n'a plus le temps d'attendre et de donner du crédit. Surtout au Standard on ne mise quasiment que sur une politique à court terme. Trop de joueurs ne sont engagés que sous la forme de prêt d'une saison. Comment leur demander de s'engager par amour pour le blason ? La campagne des transferts peut surprendre à bien d'autres égards. Un exemple parmi d'autres : pourquoi les Liégeois ont transféré deux arrières gauches portugais (l'un n'a pas encore convaincu et le second n'a pas encore joué une seule minute en match officiel) alors qu'ils auraient pu faire prolonger Philippe Léonard, un international belge expérimenté, ou garder le jeune Lovre Vulin. Le Standard a préféré saisir des opportunités sans cibler les renforts en terme de qualité. Certains des nouveaux ne jouent pas et, si les défenseurs et médians se bousculent, il manque toujours des attaquants.

Doit-on douter des compétences de Johan Boskamp, titré à plusieurs reprises, ou plutôt de la campagne des transferts menée par la direction ? Mais c'est toujours la même rengaine : il est plus facile de licencier un coach plutôt qu'une équipe entière.






David De Myttenaere

© La Dernière Heure 2006


Citation :
Beaucoup trop d'erreurs de casting ! (31/08/2006)


En limogeant son staff technique après quatre journées de Championnat et un départ raté, la direction du Standard reconnaît qu'elle a commis une erreur de casting. Une de plus : elle n'a pas su harmoniser son nouveau duo de coaches avec le noyau particulièrement hétéroclite qu'elle avait constitué à grands coups de replâtrage en espérant que le premier retire la substantifique moelle du second. Comme ce n'est pas la première fois qu'elle se trompe, on ne peut plus incriminer un simple accident de parcours mais un manque flagrant de discernement. Depuis 1997, c'est même la cinquième fois - en neuf débuts de saison - que l'entraîneur choisi par le club de Sclessin pour entamer l'éternelle saison du renouveau est prié de se retirer avant même les premières chutes des feuilles ou avant la fin de l'année civile. Une saison sur deux ! Une telle constance dans la malchance érige le Standard en champion de Belgique des erreurs de jugement. Mais comment pourrait-il en être autrement quand l'équipe que parvient parfois à souder un coach dans le courant de la saison vole systématiquement en éclats pendant la période des transferts suivante ? Une fois encore, cette année, le Standard n'a pas offert à son nouveau coach les moyens humains d'assouvir ses légitimes ambitions. Si l'on en juge par une de ses mésaventures antérieures il doit, déjà, reporter ses espérances à la saison prochaine. En 2002, il comptait un point sur quinze quand Robert Waseige avait été remercié. Avec Dominique D'Onofrio à sa tête, il avait terminé septième. Certes, il doit pallier, régulièrement, une perte annuelle d'exploitation et il ne présente que le quatrième budget de l'élite. Ce n'est pas davantage une excuse. Cette bourse étriquée ne doit pas l'empêcher de faire montre d'inventivité. Était-il indispensable à sa survie de proposer Tchite à Anderlecht ? Johan Boskamp n'a pas obtenu les renforts qu'il réclamait. Il a reçu un package et on lui a dit débrouille-toi. En bon employé, il a fait semblant, un temps, d'épouser les ambitions du club. Mais sans illusion. Les supporters ne sont plus dupes, et depuis longtemps déjà : le problème du Standard est un problème de gestion au plus haut niveau. Mais si la vraie faute incombait... à Eric Gerets, l'entraîneur rêvé : pourquoi n'a-t-il jamais accepté de revenir ?




PAR MICHEL DUBOIS

© La Dernière Heure 2006


Citation :
Je leur pardonne leurs insultes (31/08/2006)

Mémé Tchite comprend le désarroi des supporters du Standard, un club dont il ne veut dire aucun mal

ANDERLECHT Mais où s'arrêtera-t-il ? Avec une excellente moyenne de six buts en seulement quatre journées de championnat, Mémé Tchite a montré qu'il se sentait déjà comme chez lui à Anderlecht. Dimanche soir, face au Club Bruges, le Congolais a inscrit son premier but à domicile, offrant au Sporting une précieuse victoire contre l'ennemi brugeois.

Vu le départ de Dosunmu, l'attaquant le plus prolifique du dernier championnat, Tchite était assuré de porter le maillot de meilleur buteur pendant les cinq premières journées au moins. À ce rythme-là, il devrait continuer à l'endosser... "Ce maillot orné d'un ballon doré attire peut-être l'attention sur moi, dont celle des défenseurs, mais je m'en moque Quand je monte sur un terrain, le fait d'être le meilleur buteur ou de porter un maillot différent des autres ne m'effleure jamais l'esprit."

La saison dernière, Mémé avait inscrit 16 buts, soit deux de moins que Dosunmu. Pourra-t-il être sacré meilleur buteur cette saison ? "Bien sûr, comme tout attaquant, j'aime marquer. Mais devenir le meilleur buteur ne m'intéresse pas plus que ça et ce n'est certainement pas un objectif personnel. Ce que j'aimerais, c'est plutôt être champion. Nous sommes en bonne voie pour y parvenir, même si la saison est encore longue..."

Le titre, Tchite l'avait manqué de peu la saison dernière. Son rendement, tout comme celui de l'équipe liégeoise, s'était écroulé en fin de saison, durant laquelle Mémé recevait essentiellement des longs ballons. Aujourd'hui, les observateurs s'accordent à dire qu'il est dans de meilleures conditions à Anderlecht, entouré par des joueurs comme Boussoufa, Hassan et Biglia. Mais le principal intéressé n'est pas d'accord. "Je ne suis pas mieux ici que là-bas. Au Standard, l'entraîneur appliquait un système et à Anderlecht, c'est un autre système qui me plaît également. Je me sens aussi bien ici que je ne l'étais à Liège."

L'attaquant anderlechtois n'a pas oublié le Standard : il retourne d'ailleurs régulièrement dans la Cité Ardente . Certains supporters rouches n'hésitent pas à l'accoster et pas toujours pour lui dire des gentillesses. "Quand je suis à Liège, beaucoup de gens viennent m'exprimer leur mécontentement. Certains me demandent les raisons de mon transfert, d'autres m'ont même insulté. Cela ne me blesse pas : je leur pardonne leurs insultes. Car je comprends tout à fait que les supporters du Standard soient déçus de mon départ..."





Benoît Delhauteur

© La Dernière Heure 2006




vla, t'as la compil complete de la DH du jour comme ca... Green Green

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Jeu 31 Aoû - 10:47

Chic... Lire la DH sans effort... J'adore... Pas de dépense d'énergie... Même pas le clic de la souris... Généiaaaaaaaaaaaaaaallllllllllllllll... Parking à boulays

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Jeu 31 Aoû - 10:56

Samourai sans boisson... a écrit:
Chic... Lire la DH sans effort... J'adore... Pas de dépense d'énergie... Même pas le clic de la souris... Généiaaaaaaaaaaaaaaallllllllllllllll... Parking à boulays

et que de la bonne info en plus...

là dessus, tu as meme droit à du bonus track petit chanceux que tu es...


Citation :
Pariez sur les futures évasions (31/08/2006)


Une société de paris sur Internet propose une opération spéciale aux joueurs du monde entier. Sujet : les prisons belges !

BRUXELLES L'évasion massive de la prison de Termonde qui a vu 28 détenus se faire la belle d'un seul coup avant que quelques jours plus tard, deux autres prisonniers ne s'échappent de la prison de Verviers, a donné des idées à d'autres, et pas qu'à des détenus!

En effet, la société de paris en ligne Betway.com en association avec P-Magazine a eu l'idée de lancer un pari spécial intitulé Portes ouvertes dans les prisons belges.

"Nous sommes spécialisés dans les paris sportifs" , explique Yves Braeckman, le Country manager Belgique de Betway.com. "De temps en temps, nous lançons des paris spéciaux. Nous avons déjà fait une opération pour parier sur le franchissement ou non des 4.000 points par l'indice Bel 20. Ici, ce n'est pas différent, on réagit à un élément d'actualité" .

Le principe est simple. "Après s'être inscrit sur le site Internet, il suffit de se rendre dans la section paris spéciaux" . Et là, entre les paris pour les élections suédoises, britanniques ou américaines, on trouve une petite rubrique Belgique avec la mention du sujet.

Le pari est ouvert depuis mardi et court jusqu'au 4 septembre. Il est proposé aux joueurs de miser sur le nombre d'évasions qui auront lieu en Belgique avant le 31 décembre.

Si vous misez sur le fait que personne ne s'échappera, vous pourrez encaisser jusqu'à neuf fois votre mise. Entre une et cinq évasions, vous ne remporterez plus que 1,7 fois votre mise. Si vous pensez que Termonde n'était qu'un début et qu'il y aura six évasions ou plus avant la fin de l'année, vous gagnerez 2,2 fois votre mise de départ.

Yves Braeckman précise qu'à part la limite d'âge, aucune autre entrave ne se dresse sur la route du parieur. Cela signifie, par exemple, que des agents pénitentiaires ou des familles de détenus peuvent miser. Mais fort heureusement, les gains sont limités."Pour ce genre de paris spéciaux, les mises sont limitées à 20 euros. Le gain maximum est donc de 180 euros" , explique Yves Braeckman. "Jusqu'à présent, quelques dizaines de paris ont été passés" . Nul doute que ce nombre de paris va augmenter très rapidement.

En effet, sur ce site, ce sont des joueurs du monde qui se donnent rendez-vous. Aux quatre coins du monde, on va très rapidement savoir que la Justice en Belgique fait l'objet de paris. Si l'idée peut prêter à sourire, elle peut, à juste titre, être mal perçue par l'institution judiciaire. Du côté de la ministre de la Justice, Laurette Onkelinx, on préfère ne pas réagir pour ne pas faire de publicité à cette idée purement commerciale.





Michaël Kaibeck

© La Dernière Heure 2006


Citation :
Succès des raclettes et des choucroutes (31/08/2006)


Les supermarchés ont ressorti les plats d'hiver

BRUXELLES Chez Carrefour, on n'en revient pas. En ce mois d'août, les meilleures progressions de vente concernent des plats et des légumes d'hiver. "Les moules ont la cote mais d'autres produits connaissent un succès directement lié au temps : le boudin, les raclettes de fromage, la choucroute, le cassoulet ou les potages", sourit Geneviève Bruynseels, porte-parole des magasins. Et les légumes les plus vendus ? Chicons, poireaux et choux de Bruxelles. Même topo chez Delhaize, où les ventes de tomates ont chuté en août. "Les chicons se vendent très bien. Et au rayon fromagerie, le fromage râpé connaît une forte progression", dit-on chez Delhaize. Autant dire que les chicons au gratin ont la cote ! Delhaize note par contre des ventes stables de fruits comme les pêches ou les melons.

Hors alimentation, Carrefour constate par ailleurs dans ses rayons une forte hausse des ventes des parapluies, des K-Way, des bottes, mais aussi des jeux de société et des cahiers de révision... Un bel été qui se termine !





© La Dernière Heure 2006


Hihi Sun langue siffle

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mme l'Archi
Miss Bricola
avatar

Nombre de messages : 204
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Jeu 31 Aoû - 13:22

moon a écrit:
Bon, vais etre sport, vais te faire une compil de la DH du jour....

Green Green

Citation :
Preud'homme à la rescousse (31/08/2006)



Il quitte toutes ses fonctions de dirigeants pour devenir coach et rétablir la situation

SCLESSIN La direction liégeoise a fait appel à un vieux serviteur de la maison rouche pour voler au secours du Standard. Michel Preud'homme doit relancer l'équipe en championnat et tenter de la qualifier pour les groupes de l'Uefa, face au Celta Vigo. Le premier contact remonte à lundi. La direction a pris sa décision à quelques heures de la fin du mercato... et de l'arrivée des derniers (gros) transferts.

"Nous avons vécu un mois d'août difficile et nous avons fait ce qu'on a jamais envie de faire" , a commenté le directeur général lors de la conférence de presse de présentation. "Dans l'intérêt du club, nous avons licencié l'ensemble du staff, que nous remercions malgré tout. Nous n'avons pas cherché de responsabilités particulières mais le staff gagne ensemble et... se casse la gueule ensemble. Nous avons rapidement trouvé une solution que nous ne voulions pas boiteuse ou temporaire. Michel Preud'homme a signé un contrat portant sur deux saisons."

Michel Preud'homme, qui abandonne donc toutes ses fonctions de dirigeants (au Standard, à la Ligue Pro, au comité exécutif et à la Fédération), devra composer avec un noyau... qu'il a lui-même bâti (même si on sait que c'est Lucien D'Onofrio qui décide de tout...). Pierre François a en effet balayé d'un revers de la main les reproches adressés à la direction liégeoise en annonçant que le nouveau coach allait démontrer que le noyau en place est "digne de la Coupe Uefa et des compétitions belges" . Mais le directeur général ajoutait qu'il y aurait tout de même des renforts d'ici ce soir, minuit. Johan Boskamp n'aurait-il pas pu bénéficier de quelques matches supplémentaires, avec son noyau définitif en place ? "Vous direz sans doute que ce club manque de patience" , rétorque Michel Preud'homme, embêté vis-à-vis de son ami Johan. "Ces joueurs seraient arrivés même si Johan Boskamp était resté en place. Je ne dis pas que j'arrive avec le remède miracle. Je reste humble par rapport au travail effectué. Mais nous avons tiré un constat. Je ne suis pas heureux de cette situation mais, face à l'échec, nous avons décidé de réagir. Ce serait facile de fuir ses responsabilités mais ce n'est pas le style de la maison. Le staff a une énorme volonté, une rage et une grande force pour rétablir la situation. J'arriverai avec une nouvelle approche, au niveau de la composition et de la tactique."

C'est la seconde fois que Michel Preud'homme prend la tête de l'équipe : "J'ai senti que le club avait besoin de moi, je vais lui accorder tout mon temps. Je me sens dix fois plus fort qu'en 2001. J'ai suivi les cours d'entraîneur et, en tant que dirigeant, j'ai découvert la nouvelle mentalité des joueurs et tous les aspects qui touchent un club. Je n'ai plus de doute mais je sais que je vais souffrir. Si ça marche pendant deux ans, j'envisage un plan de carrière comme entraîneur. Je ne serai pas seul : il y a la direction et mes adjoints. Manu Ferrera, un passionné qui ne rechignera pas au travail, Stan Van Den Buys, qui faisait des missions de scouting pour nous et qui sera adjoint à temps plein sous l'angle du scouting, Jorge Veloso, qui vient de notre centre de formation et entraînera les gardiens, et enfin, j'espère, Guy Namurois."





David De Myttenaere

© La Dernière Heure 2006


Citation :
Champagne avec Emilio (31/08/2006)


L'autre Ferrera revient en force dans le parcours

SCLESSIN Manu Ferrera rayonnait de bonheur hier soir. Une nouvelle fois, l'homme au large sourire a rebondi. Lors de ses périodes de vaches maigres (après la folle époque sérésienne et suite à son douloureux épisode carolo ), il affirma à chaque fois qu'il était prêt à faire n'importe quel métier pour manger. Quand on a entamé une carrière d'entraîneur au Japon, repris un Eendracht Alost en perdition et, cet été, négocié en Iran avant de discuter avec la fédé du Zimbabwé... L'autre Ferrera ne jouit pas de la cote à laquelle il peut prétendre. Avec ce défi, le Bruxellois revient en D1 par la grande porte. "J'ai exercé cette fonction sous Georges Heylens à Seraing il y a quatorze ans" , se rappelle-t-il. "Je dispose d'un contrat jusqu'en fin de saison mais cette question ne m'obsède pas. Si on paraphe un bail de plus longue distance avec une durée de préavis de trois mois, on n'a en fin de compte qu'un contrat de trois mois." Alors que son frangin Emilio pensait que Marc Degryse l'appelait pour un renseignement avant de l'engager à Bruges, Manu a vécu le même cas de figure avec Preud'Homme : "Quand il m'a contacté lundi, j'ai cru que c'était à propos du Celta Vigo. Comme je blague toujours, ma femme ne m'a pas cru directement." Toute la famille a ensuite bu le champagne avec bien sûr le petit frère autour de la table : "C'est à contre-coeur que mon désormais rival a appris la nouvelle. Il aurait préféré que la situation reste en l'état, hein... Je ne connaîtrai pas la même pression que celle qu'il a au Club puisqu'un T2 reste en retrait. Mes missions sont la préparation et la conduite des entraînements avec Michel, du scouting et la responsabilité de l'équipe-réserve tout en jetant un oeil sur les - 19 ans. Obtenir un contrat d'entraîneur à temps plein dans un club comme le Standard, je ne pouvais pas rêver de mieux." Un second adjoint de Preud'Homme a été nommé : Stan Van Den Buys, jadis actif au Lierse et à Malines. Quant à Guy Namurois, qui avait réorienté sa carrière vers la fonction publique suite à la lenteur des dirigeants liégeois pour lui proposer de rempiler, contact a été repris. Un contrat de 4 ans en qualité de préparateur physique lui a été soumis avec insistance et ce dernier donnera sa réponse aujourd'hui après l'entraînement (10h).





Manu Salvé

© La Dernière Heure 2006


Citation :
Boskamp et son staff virés... est-ce vraiment la solution ? (31/08/2006)


Est-il responsable du mauvais début de saison ou faut-il regarder du côté de la campagne des transferts ?

SCLESSIN Deux sur douze en championnat, une élimination au troisième tour de la Ligue des Champions... Johan Boskamp et son staff n'auront pas survécu à ce mauvais bilan, à ce début de saison raté du Standard. Le coach néerlandais, engagé il y a à peine trois mois..., et ses adjoints (Michel Renquin, Claudy Dardenne et Frans Masson) ont été virés, hier.

Mais sont-ils responsables de ce piètre bilan, tant en championnat que sur la scène européenne ? Posez la question, c'est en grande partie y répondre. Non, ou du moins pas totalement.

Les choix de l'entraîneur n'ont sans doute pas tous été judicieux : transféré pour être le nouveau n°10 rouche , Steven Defour n'a rien apporté sur le flanc droit où le Diable Rouge a été préféré à Mladen Pelaic et Serhiy Kovalenko, véritables médians droits, pour pallier l'absence de Sergio Conceição. Et Eric Deflandre, l'un des rares joueurs d'expérience, a sans doute été trop vite sanctionné pour son match à Bucarest. Mais Johan Boskamp est aussi celui qui a lancé Marouane Fellaini, un jeune du club, et qui a tenté d'instaurer le beau jeu, avec des combinaisons rapides, au sol... Seulement la sauce n'a pas pris directement.

Mais le staff a dû faire face à des impondérables. Il y a d'abord la poisse, avec les blessures de Sergio Conceição, Oguchi Onyewu et Igor De Camargo, trois joueurs clés de l'effectif. Michel Preud'homme, lui-même, le soulignait lors du voyage en Roumanie. Il y a aussi le manque de qualité du noyau (Johan Boskamp attendait des renforts et a peut-être payé le fait de le dire dans la presse...) et le manque d'engagement des joueurs lors de certains matches. Johan Boskamp et ses adjoints sont-ils responsables des ratés défensifs (combien d'approximations en défense ont coûté des buts évitables ?) ou offensifs (sans lui jeter la pierre, Milan Jovanovic aurait sans doute pu qualifier le Standard pour les poules de la Ligue des Champions s'il n'avait pas gâché la balle de 0-2 à Bucarest) des Standardmen ? Sont-ils responsables de la passivité avec laquelle les joueurs ont disputé des rencontres, ne donnant pas l'impression de se battre à 200 % pour leur club ? Le coach, lui, ne tenait pas en place et sortait du petit banc claqué et sans voix tellement il avait tenté de secouer ses troupes...

Mais, bien sûr, il faut toujours trouver des coupables quand rien ne marche. Et dans le foot moderne, on n'a plus le temps d'attendre et de donner du crédit. Surtout au Standard on ne mise quasiment que sur une politique à court terme. Trop de joueurs ne sont engagés que sous la forme de prêt d'une saison. Comment leur demander de s'engager par amour pour le blason ? La campagne des transferts peut surprendre à bien d'autres égards. Un exemple parmi d'autres : pourquoi les Liégeois ont transféré deux arrières gauches portugais (l'un n'a pas encore convaincu et le second n'a pas encore joué une seule minute en match officiel) alors qu'ils auraient pu faire prolonger Philippe Léonard, un international belge expérimenté, ou garder le jeune Lovre Vulin. Le Standard a préféré saisir des opportunités sans cibler les renforts en terme de qualité. Certains des nouveaux ne jouent pas et, si les défenseurs et médians se bousculent, il manque toujours des attaquants.

Doit-on douter des compétences de Johan Boskamp, titré à plusieurs reprises, ou plutôt de la campagne des transferts menée par la direction ? Mais c'est toujours la même rengaine : il est plus facile de licencier un coach plutôt qu'une équipe entière.






David De Myttenaere

© La Dernière Heure 2006


Citation :
Beaucoup trop d'erreurs de casting ! (31/08/2006)


En limogeant son staff technique après quatre journées de Championnat et un départ raté, la direction du Standard reconnaît qu'elle a commis une erreur de casting. Une de plus : elle n'a pas su harmoniser son nouveau duo de coaches avec le noyau particulièrement hétéroclite qu'elle avait constitué à grands coups de replâtrage en espérant que le premier retire la substantifique moelle du second. Comme ce n'est pas la première fois qu'elle se trompe, on ne peut plus incriminer un simple accident de parcours mais un manque flagrant de discernement. Depuis 1997, c'est même la cinquième fois - en neuf débuts de saison - que l'entraîneur choisi par le club de Sclessin pour entamer l'éternelle saison du renouveau est prié de se retirer avant même les premières chutes des feuilles ou avant la fin de l'année civile. Une saison sur deux ! Une telle constance dans la malchance érige le Standard en champion de Belgique des erreurs de jugement. Mais comment pourrait-il en être autrement quand l'équipe que parvient parfois à souder un coach dans le courant de la saison vole systématiquement en éclats pendant la période des transferts suivante ? Une fois encore, cette année, le Standard n'a pas offert à son nouveau coach les moyens humains d'assouvir ses légitimes ambitions. Si l'on en juge par une de ses mésaventures antérieures il doit, déjà, reporter ses espérances à la saison prochaine. En 2002, il comptait un point sur quinze quand Robert Waseige avait été remercié. Avec Dominique D'Onofrio à sa tête, il avait terminé septième. Certes, il doit pallier, régulièrement, une perte annuelle d'exploitation et il ne présente que le quatrième budget de l'élite. Ce n'est pas davantage une excuse. Cette bourse étriquée ne doit pas l'empêcher de faire montre d'inventivité. Était-il indispensable à sa survie de proposer Tchite à Anderlecht ? Johan Boskamp n'a pas obtenu les renforts qu'il réclamait. Il a reçu un package et on lui a dit débrouille-toi. En bon employé, il a fait semblant, un temps, d'épouser les ambitions du club. Mais sans illusion. Les supporters ne sont plus dupes, et depuis longtemps déjà : le problème du Standard est un problème de gestion au plus haut niveau. Mais si la vraie faute incombait... à Eric Gerets, l'entraîneur rêvé : pourquoi n'a-t-il jamais accepté de revenir ?




PAR MICHEL DUBOIS

© La Dernière Heure 2006


Citation :
Je leur pardonne leurs insultes (31/08/2006)

Mémé Tchite comprend le désarroi des supporters du Standard, un club dont il ne veut dire aucun mal

ANDERLECHT Mais où s'arrêtera-t-il ? Avec une excellente moyenne de six buts en seulement quatre journées de championnat, Mémé Tchite a montré qu'il se sentait déjà comme chez lui à Anderlecht. Dimanche soir, face au Club Bruges, le Congolais a inscrit son premier but à domicile, offrant au Sporting une précieuse victoire contre l'ennemi brugeois.

Vu le départ de Dosunmu, l'attaquant le plus prolifique du dernier championnat, Tchite était assuré de porter le maillot de meilleur buteur pendant les cinq premières journées au moins. À ce rythme-là, il devrait continuer à l'endosser... "Ce maillot orné d'un ballon doré attire peut-être l'attention sur moi, dont celle des défenseurs, mais je m'en moque Quand je monte sur un terrain, le fait d'être le meilleur buteur ou de porter un maillot différent des autres ne m'effleure jamais l'esprit."

La saison dernière, Mémé avait inscrit 16 buts, soit deux de moins que Dosunmu. Pourra-t-il être sacré meilleur buteur cette saison ? "Bien sûr, comme tout attaquant, j'aime marquer. Mais devenir le meilleur buteur ne m'intéresse pas plus que ça et ce n'est certainement pas un objectif personnel. Ce que j'aimerais, c'est plutôt être champion. Nous sommes en bonne voie pour y parvenir, même si la saison est encore longue..."

Le titre, Tchite l'avait manqué de peu la saison dernière. Son rendement, tout comme celui de l'équipe liégeoise, s'était écroulé en fin de saison, durant laquelle Mémé recevait essentiellement des longs ballons. Aujourd'hui, les observateurs s'accordent à dire qu'il est dans de meilleures conditions à Anderlecht, entouré par des joueurs comme Boussoufa, Hassan et Biglia. Mais le principal intéressé n'est pas d'accord. "Je ne suis pas mieux ici que là-bas. Au Standard, l'entraîneur appliquait un système et à Anderlecht, c'est un autre système qui me plaît également. Je me sens aussi bien ici que je ne l'étais à Liège."

L'attaquant anderlechtois n'a pas oublié le Standard : il retourne d'ailleurs régulièrement dans la Cité Ardente . Certains supporters rouches n'hésitent pas à l'accoster et pas toujours pour lui dire des gentillesses. "Quand je suis à Liège, beaucoup de gens viennent m'exprimer leur mécontentement. Certains me demandent les raisons de mon transfert, d'autres m'ont même insulté. Cela ne me blesse pas : je leur pardonne leurs insultes. Car je comprends tout à fait que les supporters du Standard soient déçus de mon départ..."





Benoît Delhauteur

© La Dernière Heure 2006




vla, t'as la compil complete de la DH du jour comme ca... Green Green
Heu... rassurez-moi les gars, ça vous intéresse vraiment toutes ces conneries? hum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Jeu 31 Aoû - 14:08

Mme l'Archi a écrit:
moon a écrit:
Bon, vais etre sport, vais te faire une compil de la DH du jour....

Green Green

Citation :
Preud'homme à la rescousse (31/08/2006)



Il quitte toutes ses fonctions de dirigeants pour devenir coach et rétablir la situation

SCLESSIN La direction liégeoise a fait appel à un vieux serviteur de la maison rouche pour voler au secours du Standard. Michel Preud'homme doit relancer l'équipe en championnat et tenter de la qualifier pour les groupes de l'Uefa, face au Celta Vigo. Le premier contact remonte à lundi. La direction a pris sa décision à quelques heures de la fin du mercato... et de l'arrivée des derniers (gros) transferts.

"Nous avons vécu un mois d'août difficile et nous avons fait ce qu'on a jamais envie de faire" , a commenté le directeur général lors de la conférence de presse de présentation. "Dans l'intérêt du club, nous avons licencié l'ensemble du staff, que nous remercions malgré tout. Nous n'avons pas cherché de responsabilités particulières mais le staff gagne ensemble et... se casse la gueule ensemble. Nous avons rapidement trouvé une solution que nous ne voulions pas boiteuse ou temporaire. Michel Preud'homme a signé un contrat portant sur deux saisons."

Michel Preud'homme, qui abandonne donc toutes ses fonctions de dirigeants (au Standard, à la Ligue Pro, au comité exécutif et à la Fédération), devra composer avec un noyau... qu'il a lui-même bâti (même si on sait que c'est Lucien D'Onofrio qui décide de tout...). Pierre François a en effet balayé d'un revers de la main les reproches adressés à la direction liégeoise en annonçant que le nouveau coach allait démontrer que le noyau en place est "digne de la Coupe Uefa et des compétitions belges" . Mais le directeur général ajoutait qu'il y aurait tout de même des renforts d'ici ce soir, minuit. Johan Boskamp n'aurait-il pas pu bénéficier de quelques matches supplémentaires, avec son noyau définitif en place ? "Vous direz sans doute que ce club manque de patience" , rétorque Michel Preud'homme, embêté vis-à-vis de son ami Johan. "Ces joueurs seraient arrivés même si Johan Boskamp était resté en place. Je ne dis pas que j'arrive avec le remède miracle. Je reste humble par rapport au travail effectué. Mais nous avons tiré un constat. Je ne suis pas heureux de cette situation mais, face à l'échec, nous avons décidé de réagir. Ce serait facile de fuir ses responsabilités mais ce n'est pas le style de la maison. Le staff a une énorme volonté, une rage et une grande force pour rétablir la situation. J'arriverai avec une nouvelle approche, au niveau de la composition et de la tactique."

C'est la seconde fois que Michel Preud'homme prend la tête de l'équipe : "J'ai senti que le club avait besoin de moi, je vais lui accorder tout mon temps. Je me sens dix fois plus fort qu'en 2001. J'ai suivi les cours d'entraîneur et, en tant que dirigeant, j'ai découvert la nouvelle mentalité des joueurs et tous les aspects qui touchent un club. Je n'ai plus de doute mais je sais que je vais souffrir. Si ça marche pendant deux ans, j'envisage un plan de carrière comme entraîneur. Je ne serai pas seul : il y a la direction et mes adjoints. Manu Ferrera, un passionné qui ne rechignera pas au travail, Stan Van Den Buys, qui faisait des missions de scouting pour nous et qui sera adjoint à temps plein sous l'angle du scouting, Jorge Veloso, qui vient de notre centre de formation et entraînera les gardiens, et enfin, j'espère, Guy Namurois."





David De Myttenaere

© La Dernière Heure 2006


Citation :
Champagne avec Emilio (31/08/2006)


L'autre Ferrera revient en force dans le parcours

SCLESSIN Manu Ferrera rayonnait de bonheur hier soir. Une nouvelle fois, l'homme au large sourire a rebondi. Lors de ses périodes de vaches maigres (après la folle époque sérésienne et suite à son douloureux épisode carolo ), il affirma à chaque fois qu'il était prêt à faire n'importe quel métier pour manger. Quand on a entamé une carrière d'entraîneur au Japon, repris un Eendracht Alost en perdition et, cet été, négocié en Iran avant de discuter avec la fédé du Zimbabwé... L'autre Ferrera ne jouit pas de la cote à laquelle il peut prétendre. Avec ce défi, le Bruxellois revient en D1 par la grande porte. "J'ai exercé cette fonction sous Georges Heylens à Seraing il y a quatorze ans" , se rappelle-t-il. "Je dispose d'un contrat jusqu'en fin de saison mais cette question ne m'obsède pas. Si on paraphe un bail de plus longue distance avec une durée de préavis de trois mois, on n'a en fin de compte qu'un contrat de trois mois." Alors que son frangin Emilio pensait que Marc Degryse l'appelait pour un renseignement avant de l'engager à Bruges, Manu a vécu le même cas de figure avec Preud'Homme : "Quand il m'a contacté lundi, j'ai cru que c'était à propos du Celta Vigo. Comme je blague toujours, ma femme ne m'a pas cru directement." Toute la famille a ensuite bu le champagne avec bien sûr le petit frère autour de la table : "C'est à contre-coeur que mon désormais rival a appris la nouvelle. Il aurait préféré que la situation reste en l'état, hein... Je ne connaîtrai pas la même pression que celle qu'il a au Club puisqu'un T2 reste en retrait. Mes missions sont la préparation et la conduite des entraînements avec Michel, du scouting et la responsabilité de l'équipe-réserve tout en jetant un oeil sur les - 19 ans. Obtenir un contrat d'entraîneur à temps plein dans un club comme le Standard, je ne pouvais pas rêver de mieux." Un second adjoint de Preud'Homme a été nommé : Stan Van Den Buys, jadis actif au Lierse et à Malines. Quant à Guy Namurois, qui avait réorienté sa carrière vers la fonction publique suite à la lenteur des dirigeants liégeois pour lui proposer de rempiler, contact a été repris. Un contrat de 4 ans en qualité de préparateur physique lui a été soumis avec insistance et ce dernier donnera sa réponse aujourd'hui après l'entraînement (10h).





Manu Salvé

© La Dernière Heure 2006


Citation :
Boskamp et son staff virés... est-ce vraiment la solution ? (31/08/2006)


Est-il responsable du mauvais début de saison ou faut-il regarder du côté de la campagne des transferts ?

SCLESSIN Deux sur douze en championnat, une élimination au troisième tour de la Ligue des Champions... Johan Boskamp et son staff n'auront pas survécu à ce mauvais bilan, à ce début de saison raté du Standard. Le coach néerlandais, engagé il y a à peine trois mois..., et ses adjoints (Michel Renquin, Claudy Dardenne et Frans Masson) ont été virés, hier.

Mais sont-ils responsables de ce piètre bilan, tant en championnat que sur la scène européenne ? Posez la question, c'est en grande partie y répondre. Non, ou du moins pas totalement.

Les choix de l'entraîneur n'ont sans doute pas tous été judicieux : transféré pour être le nouveau n°10 rouche , Steven Defour n'a rien apporté sur le flanc droit où le Diable Rouge a été préféré à Mladen Pelaic et Serhiy Kovalenko, véritables médians droits, pour pallier l'absence de Sergio Conceição. Et Eric Deflandre, l'un des rares joueurs d'expérience, a sans doute été trop vite sanctionné pour son match à Bucarest. Mais Johan Boskamp est aussi celui qui a lancé Marouane Fellaini, un jeune du club, et qui a tenté d'instaurer le beau jeu, avec des combinaisons rapides, au sol... Seulement la sauce n'a pas pris directement.

Mais le staff a dû faire face à des impondérables. Il y a d'abord la poisse, avec les blessures de Sergio Conceição, Oguchi Onyewu et Igor De Camargo, trois joueurs clés de l'effectif. Michel Preud'homme, lui-même, le soulignait lors du voyage en Roumanie. Il y a aussi le manque de qualité du noyau (Johan Boskamp attendait des renforts et a peut-être payé le fait de le dire dans la presse...) et le manque d'engagement des joueurs lors de certains matches. Johan Boskamp et ses adjoints sont-ils responsables des ratés défensifs (combien d'approximations en défense ont coûté des buts évitables ?) ou offensifs (sans lui jeter la pierre, Milan Jovanovic aurait sans doute pu qualifier le Standard pour les poules de la Ligue des Champions s'il n'avait pas gâché la balle de 0-2 à Bucarest) des Standardmen ? Sont-ils responsables de la passivité avec laquelle les joueurs ont disputé des rencontres, ne donnant pas l'impression de se battre à 200 % pour leur club ? Le coach, lui, ne tenait pas en place et sortait du petit banc claqué et sans voix tellement il avait tenté de secouer ses troupes...

Mais, bien sûr, il faut toujours trouver des coupables quand rien ne marche. Et dans le foot moderne, on n'a plus le temps d'attendre et de donner du crédit. Surtout au Standard on ne mise quasiment que sur une politique à court terme. Trop de joueurs ne sont engagés que sous la forme de prêt d'une saison. Comment leur demander de s'engager par amour pour le blason ? La campagne des transferts peut surprendre à bien d'autres égards. Un exemple parmi d'autres : pourquoi les Liégeois ont transféré deux arrières gauches portugais (l'un n'a pas encore convaincu et le second n'a pas encore joué une seule minute en match officiel) alors qu'ils auraient pu faire prolonger Philippe Léonard, un international belge expérimenté, ou garder le jeune Lovre Vulin. Le Standard a préféré saisir des opportunités sans cibler les renforts en terme de qualité. Certains des nouveaux ne jouent pas et, si les défenseurs et médians se bousculent, il manque toujours des attaquants.

Doit-on douter des compétences de Johan Boskamp, titré à plusieurs reprises, ou plutôt de la campagne des transferts menée par la direction ? Mais c'est toujours la même rengaine : il est plus facile de licencier un coach plutôt qu'une équipe entière.






David De Myttenaere

© La Dernière Heure 2006


Citation :
Beaucoup trop d'erreurs de casting ! (31/08/2006)


En limogeant son staff technique après quatre journées de Championnat et un départ raté, la direction du Standard reconnaît qu'elle a commis une erreur de casting. Une de plus : elle n'a pas su harmoniser son nouveau duo de coaches avec le noyau particulièrement hétéroclite qu'elle avait constitué à grands coups de replâtrage en espérant que le premier retire la substantifique moelle du second. Comme ce n'est pas la première fois qu'elle se trompe, on ne peut plus incriminer un simple accident de parcours mais un manque flagrant de discernement. Depuis 1997, c'est même la cinquième fois - en neuf débuts de saison - que l'entraîneur choisi par le club de Sclessin pour entamer l'éternelle saison du renouveau est prié de se retirer avant même les premières chutes des feuilles ou avant la fin de l'année civile. Une saison sur deux ! Une telle constance dans la malchance érige le Standard en champion de Belgique des erreurs de jugement. Mais comment pourrait-il en être autrement quand l'équipe que parvient parfois à souder un coach dans le courant de la saison vole systématiquement en éclats pendant la période des transferts suivante ? Une fois encore, cette année, le Standard n'a pas offert à son nouveau coach les moyens humains d'assouvir ses légitimes ambitions. Si l'on en juge par une de ses mésaventures antérieures il doit, déjà, reporter ses espérances à la saison prochaine. En 2002, il comptait un point sur quinze quand Robert Waseige avait été remercié. Avec Dominique D'Onofrio à sa tête, il avait terminé septième. Certes, il doit pallier, régulièrement, une perte annuelle d'exploitation et il ne présente que le quatrième budget de l'élite. Ce n'est pas davantage une excuse. Cette bourse étriquée ne doit pas l'empêcher de faire montre d'inventivité. Était-il indispensable à sa survie de proposer Tchite à Anderlecht ? Johan Boskamp n'a pas obtenu les renforts qu'il réclamait. Il a reçu un package et on lui a dit débrouille-toi. En bon employé, il a fait semblant, un temps, d'épouser les ambitions du club. Mais sans illusion. Les supporters ne sont plus dupes, et depuis longtemps déjà : le problème du Standard est un problème de gestion au plus haut niveau. Mais si la vraie faute incombait... à Eric Gerets, l'entraîneur rêvé : pourquoi n'a-t-il jamais accepté de revenir ?




PAR MICHEL DUBOIS

© La Dernière Heure 2006


Citation :
Je leur pardonne leurs insultes (31/08/2006)

Mémé Tchite comprend le désarroi des supporters du Standard, un club dont il ne veut dire aucun mal

ANDERLECHT Mais où s'arrêtera-t-il ? Avec une excellente moyenne de six buts en seulement quatre journées de championnat, Mémé Tchite a montré qu'il se sentait déjà comme chez lui à Anderlecht. Dimanche soir, face au Club Bruges, le Congolais a inscrit son premier but à domicile, offrant au Sporting une précieuse victoire contre l'ennemi brugeois.

Vu le départ de Dosunmu, l'attaquant le plus prolifique du dernier championnat, Tchite était assuré de porter le maillot de meilleur buteur pendant les cinq premières journées au moins. À ce rythme-là, il devrait continuer à l'endosser... "Ce maillot orné d'un ballon doré attire peut-être l'attention sur moi, dont celle des défenseurs, mais je m'en moque Quand je monte sur un terrain, le fait d'être le meilleur buteur ou de porter un maillot différent des autres ne m'effleure jamais l'esprit."

La saison dernière, Mémé avait inscrit 16 buts, soit deux de moins que Dosunmu. Pourra-t-il être sacré meilleur buteur cette saison ? "Bien sûr, comme tout attaquant, j'aime marquer. Mais devenir le meilleur buteur ne m'intéresse pas plus que ça et ce n'est certainement pas un objectif personnel. Ce que j'aimerais, c'est plutôt être champion. Nous sommes en bonne voie pour y parvenir, même si la saison est encore longue..."

Le titre, Tchite l'avait manqué de peu la saison dernière. Son rendement, tout comme celui de l'équipe liégeoise, s'était écroulé en fin de saison, durant laquelle Mémé recevait essentiellement des longs ballons. Aujourd'hui, les observateurs s'accordent à dire qu'il est dans de meilleures conditions à Anderlecht, entouré par des joueurs comme Boussoufa, Hassan et Biglia. Mais le principal intéressé n'est pas d'accord. "Je ne suis pas mieux ici que là-bas. Au Standard, l'entraîneur appliquait un système et à Anderlecht, c'est un autre système qui me plaît également. Je me sens aussi bien ici que je ne l'étais à Liège."

L'attaquant anderlechtois n'a pas oublié le Standard : il retourne d'ailleurs régulièrement dans la Cité Ardente . Certains supporters rouches n'hésitent pas à l'accoster et pas toujours pour lui dire des gentillesses. "Quand je suis à Liège, beaucoup de gens viennent m'exprimer leur mécontentement. Certains me demandent les raisons de mon transfert, d'autres m'ont même insulté. Cela ne me blesse pas : je leur pardonne leurs insultes. Car je comprends tout à fait que les supporters du Standard soient déçus de mon départ..."





Benoît Delhauteur

© La Dernière Heure 2006




vla, t'as la compil complete de la DH du jour comme ca... Green Green
Heu... rassurez-moi les gars, ça vous intéresse vraiment toutes ces conneries? hum

bon vais te resumer la situation en 2 mots.. et avec 2 mots clés en gras..


nous sommes des hommes, et le football nous interesse..

tu saisis mieux la chose?? tu sens mieux le sens du propos??
(cat si tu la saisis, t'as des chances de la sentir... Green Green )

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Jeu 31 Aoû - 16:03

je trouve ca petit...






Green Green

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Jeu 31 Aoû - 16:04

et là, encore pire...





Hihi Boulet

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Jeu 31 Aoû - 16:32

Mme l'Archi a écrit:
moon a écrit:
Bon, vais etre sport, vais te faire une compil de la DH du jour....

Green Green

vla, t'as la compil complete de la DH du jour comme ca... Green Green
Heu... rassurez-moi les gars, ça vous intéresse vraiment toutes ces conneries? hum

Heu... Oui mais non... Faut bien tuer notre temps... Bof Bof Bof Bof

Et puis on va pas parler surf, non plus... Suspect Suspect J'aime pas l'eau... Peur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Jeu 31 Aoû - 16:40

Samourai sans boisson... a écrit:
Mme l'Archi a écrit:
moon a écrit:
Bon, vais etre sport, vais te faire une compil de la DH du jour....

Green Green

vla, t'as la compil complete de la DH du jour comme ca... Green Green
Heu... rassurez-moi les gars, ça vous intéresse vraiment toutes ces conneries? hum

Heu... Oui mais non... Faut bien tuer notre temps... Bof Bof Bof Bof

Et puis on va pas parler surf, non plus... Suspect Suspect J'aime pas l'eau... Peur

on va pas causer couture non plus, sinon on se ferait traiter de pd...

non mais, si on est meme plus libre de parler du standard et du foot au general.. où va t on??




Citation :
la liste des transferts IN-OUT depuis l'arrivée du duo Dreyfus d'Onofrio


1998
IN: Cruz, Aliaj, Bisconti, Folha, Habran, Mornar, Lukunku, Runje, Renier, plus un défenseur "Bilic" (plus sur de son nom)
OUT: Gillet, Santos, Suray, Wamberto

1999
IN: Enakarhire, Ciobotariu, Van buyten, Dimas, Wuillot, Turaci, El Yamani, Selymes, Oussalah, Sunsjara OUT: Aliaj, Emile M'penza, M'bo M'penza, Cruz, Renier, de Condé, Folha

2000
IN: Folha, Vleck, Goosens, Dragutinovic, Meyssen, Aarts, Brocken, Prosinecki
OUT: Turaci, Thijs, Bisconti, Afolabi, Folha, Dimas, Remacle, Fassotte

2001
IN: Afolabi, Turaci, Genaux, Spehar, Fouhami, Moreira, Okpara, Vandooren, Walem Cavens
OUT: Runje, Cavens, Yobo, Vanbuyten, Selymes, Prosineski, Vleck, Mornar

2002
IN: Carini, Dimvula, Soderstrom, Olondo, Cavens
OUT: Blay, Genaux, Brocken, Lukunku, Wuillot, Ciobotariu, Cavens, Ernst, Spehar

2003
IN: Bisconti, Runje, Tchité, Rijse, Datti, Sorondo, Emile M'penza, Wiston Curbelo et Ramon Curbelo, Mutavdzic, , Gomez, Kimoto, Werner, Mumlek, Sorondo, Kaklamanos
OUT: Goosens, Afolabi, Aarts, Cavens, Walem, Susnjara, Oussalhah, Fouhami, Soderstrom, Meyssen

2004
IN: Geraerts, Runje, Deflandre, Niemi, Turnbull, Souza, Colin, Tchité, Baijot, Devriendt, Berger, Oneywu, Wamberto, Garbini, Conceicao, Leonard, Carlos Alberto, Kovalenko, Wiston Curbelo et Ramon Curbelo (septembre), Rapaic (novembre), Assou-Ekoto (décembre)
OUT: Mpenza, Moreira, Sorondo, Datti, Enakarhire (noyau B puis out), Kaklamanos (dopage), Carini, Moreira, Bisconti, Souza (décembre), Niemi (décembre), Colin (prêt), Baijot (prêt), Olondo, Kimoto, El Yamani, Mumlek, Dimvula, Okpara, Vadensande, Riise, Boffin, Turaci

2005
IN: Roussel, Sarr, Beda, Negouai, Renard, Niculae, Onwuachi, Bosak-Witsel-Goreux-Piette-Fellanini (premier contrat), Rapaic (11nov : retour de la pêche), Costa (décembre), Dembele (décembre)
OUT: Rapaic (va pêcher- août), Bangoura, Dragutinovic, Vandooren, Oussalah, Assou-Ekotto (décembre), Mulemo-Bosak-Scattone (prêt)

2006
IN: Faye, Vulin, De Camargo (janvier), Marloye-Nollevaux- Arend - papassarantis (premier contrat pro), Dupre, Bouchouari, Coelho, Areias Lopes, Matias, Pelaic, Jovanovic, Rodrigo Costa, Defour, Espinoza, Junior, Sa Pinto, ...
OUT: Vulin, Beda, Mutavdzic, Onwuachi, Runje, Costa (casse son contrat), Negouai (idem…), Walasiak (prêt), Moreira, Wamberto, Niculae, Leonard, Tchité, Rodrigo costa, Bouchouari (pret)


230 mouvements de joueurs en 8 ans.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Mer 20 Sep - 10:20

Comment il s'est bien fait entuber cer enculé!!! mdr!!

bien fait pour sa gueule!!! Green Green



Citation :
Sports Football


Le petit commerce de Mogi (20/09/2006)


Nouveau scandale dans le foot belge. Piégé en caméra cachée, le numéro 2 du Sporting est en difficultés

CHARLEROI Hier soir, Sporza Radio et le télétexte de la VRT évoquaient une enquête de la BBC sur des pratiques frauduleuses en Angleterre dans lequel le D.G. des Zèbres était cité. Diffusé lundi sur BBC 2 puis sur le site internet de la chaîne anglaise, le reportage se basait sur un travail de dix-huit mois afin de débusquer des magouilles. Peter Harrison, un manager anglais qui fut Zèbre dans les années 80, a été filmé en caméra cachée lors de sa rencontre avec Mogi Bayat. Avant de voir ce dernier apparaître, on peut admirer le Stade du Pays de Charleroi et entendre Harrison parler de reprise du matricule 22 via une société offshore (dans un paradis fiscal) assurant l’anonymat ainsi que d’argent à se faire facilement.

Abusé, Mogi Bayat livra des considérations très personnelles sur les footballeurs africains: ” La Belgique est une plate-forme en Europe. On peut y jouer avec autant de joueurs étrangers qu’on le désire. Si tu veux aligner onze Africains, onze Turcs ou onze Brésiliens, tu peux. La possibilité d’acquérir de jeunes joueurs pour rien et de les revendre ensuite pour un, deux, trois, quatre, cinq ou dix millions d’€ existe. Tu peux faire venir un avion avec cent cinquante Africains. Ils vont à l’hôtel et on peut faire cinq rencontres par jour. On sélectionne les cinq meilleurs et le reste retourne à la maison en avion.”

Mais le clou du spectacle fut lorsque le journaliste, après s’être présenté comme un associé d’Harrison au sein d’une société comptant de nombreux clubs clients en Angleterre, lança à Mogi Bayat : “Êtes-vous intéressé par ce type d’investissement ? “Réponse : “Oui”. Nouvelle question directe : “A titre personnel ? “Réponse sans équivoque :” Bien sûr.” Et de conclure : “Si je peux trouver un accord avec vous, je serai très heureux.” On doute que tout Charleroi le soit autant...


Manu Salvé








"Du sensationnalisme"


La réaction sans surprise de la famille Bayat


CHARLEROI La presse flamande ne manque pas de souligner que Mogi Bayat vise un siège au Comité exécutif de l’Union belge. Rappelons tout d’abord qu’il fut récemment question d’une reprise du Standard par les Bayat. La rumeur parla ensuite d’une proposition faite par Luciano D’Onofrio à Mogi pour un poste commercial.
Durant le mercato, les pronostics sur une date de départ des Bayat allaient bon train. Si les démentis se voulaient rassurants, tout est toujours à vendre à bon prix. Dans des cercles proches du pouvoir politique carolo, deux nouvelles circulaient le mois dernier.

Primo : la majorité locale était tenue de trouver une solution pour les lourdes échéances financières (prêts) à venir sous peine de se retrouver avec le club sur les bras. Secundo : des Anglais auraient fait une offre de reprise du club – refusée – à cinq millions d’euros.
C’est justement cette somme qui est évoquée çà et là à propos de la caméra cachée. Selon la BBC, Mogi Bayat n’aurait pas voulu réagir. “Faux !”, répond son oncle Abbas ce mercredi dans Het Nieuwsblad. “Nous avons répondu que la réunion acceptée était informelle. Il n’y a pas de problème pour moi. Il s’agissait d’investisseurs potentiels. Je pense aussi que les propos de Mogi ont été sortis de leur contexte.”


Quant à l’intéressé, il fait aussi face : “Le reportage ne concernait pas Charleroi mais Harrison, avec qui nous n’avons jamais fait affaire (NDLR : on en dit Peter fort marri). Je n’ai pas dit que j’étais prêt à vendre le club mais je serais effectivement très heureux de voir quelqu’un investir cette somme. Quant aux règles concernant les joueurs étrangers, elles ne sont pas de moi. Ce n’est pas Mogi Bayat qui a écrit les lois belges. Je ne suis pas assez puissant, hein. L’avion pour les Africains, c’était juste une manière de parler… Ils ont tout simplement essayé de rendre ce reportage sensationnaliste.”




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Mer 1 Nov - 1:20

Citation :
Romano n'est plus l'entraîneur de Sedan...

Ca m'étonne plus les résultats de Sedan... Avec un entraineur qui a un nom pareil... Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   

Revenir en haut Aller en bas
 
La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Beethoven - Fidelio, Leonore et autres musiques scéniques
» Stanley Kubrick
» PSYCHO+LOGICAL-RECORDS 2008 RECORD RELEASE SCHEDULE!!
» Souvenir d'un psychologue scolaire.
» psychologie magazine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je suis colère, je suis violence... :: Département Projet & Concept :: Les fumeries de Montluçon-
Sauter vers: