Je suis colère, je suis violence...

La Belgitude est un plaisir et doit le rester...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Pour ou contre la psychologie lettone du XIXème Siècle?
Pour...
0%
 0% [ 0 ]
Contre...
0%
 0% [ 0 ]
Trop postnéoapocalyptique...
0%
 0% [ 0 ]
C'est où la Lettonie???
33%
 33% [ 2 ]
Pas assez pro-activité, ni assez néoglobalisation...
17%
 17% [ 1 ]
Vive les petites lettones...
33%
 33% [ 2 ]
Le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..
17%
 17% [ 1 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Jeu 17 Avr - 14:47

moon a écrit:
Citation :
Le Real Madrid suit Fellaini



Le n°1 espagnol cherche toujours un club satellite en Belgique. Sera-ce le Standard ? C'est une possibilité...
LIÈGE



Mouais hum siffle

Y a une femme de ménage qui s'est cassé le pied??? Urgh

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Jeu 17 Avr - 14:52

Samourai sans boisson... a écrit:
moon a écrit:
Citation :
Le Real Madrid suit Fellaini



Le n°1 espagnol cherche toujours un club satellite en Belgique. Sera-ce le Standard ? C'est une possibilité...
LIÈGE



Mouais hum siffle

Y a une femme de ménage qui s'est cassé le pied??? Urgh

non, le real cherche à ameliorer sa qualité de jeu, donc ils s'adressent pour voir comment qu'ils font pour si bien jouer... CQFD

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Jeu 17 Avr - 15:10

Samourai sans boisson... a écrit:
Maintenant, c'est décidé, j'arrête de parler football avec des gens qui n'y connaissent rien... Cigare

:up:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Jeu 17 Avr - 15:16

Samourai sans boisson... a écrit:
Samourai sans boisson... a écrit:
Maintenant, c'est décidé, j'arrête de parler football avec des gens qui n'y connaissent rien... Cigare

:up:

c'est clair qu'au standard on fait pas la chenille sur le bar hein... on est pas des flipettes de tafioles chez standard!!! Green Green

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Bloggeur...
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Lun 21 Avr - 15:04

Citation :

Le Standard est champion!


(21/04/2008) Mbokani a frappé fort
(GDS - Didier Schyns) Le FC Bruges contraint au partage à La Gantoise, le Standard n’a pas laissé passer l’occasion, hier soir, de dompter Anderlecht pour fêter le neuvième titre de champion de son histoire. Grâce à deux buts de Dieumerci Mbokani, l’ancien Mauve, buteur providentiel d’une formation liégeoise qui aura marqué la saison 2007-08 de son empreinte. Le stade de Sclessin a littéralement tremblé sur ses bases et évacué, en une fraction de seconde, vingt-cinq longues années de frustration. Balayées, ironie du sort, par un ancien Anderlechtois, Dieumerci Mbokani,l'auteur des deux buts, dont celui d'ouverture, à la 54e minute de jeu, lorsqu'il se jeta tête en avant sur un centre tranchant de Réginal Goreux. C'est un véritable tourbillon de folie qui s'empara alors des bords de Meuse, qu'un coup de réparation refusé par Frank De Bleeckere pour une faute de Van Damme sur Jovanovic, à un quart d'heure du coup de sifflet final, ne tempéra même pas. Parce que Mbokani encore lui,décidément en verve, ne tue tout suspense à la 77e minute en lobant Schollen pour faire chavirer tout Sclessin de bonheur.

Un scénario logique:au prix d'une 2e mi-temps menée tambour battant, le Standard avait étouffé le Sporting dans l'œuf et aurait pu donner au score des proportions plus importantes, si Jovanovic et Goreux avaient été plus heureux. Le Standard et Anderlecht s'étaient livrés,tout au long d'une première mi-temps alerte et électrique,un chassé-croisé sans temps mort. Marqué, côté anderlechtois, par trois possibilités franches, pour Frutos d'abord qui, plus prompt que Sarr, avait vu sa reprise de la tête filer à droite du but liégeois, avant d'à nouveau rater la cible suite à une sortie ratée d'Espinoza, par Gillet ensuite, qui ne dut qu'à une sortie kamikaze du gardien équatorien de ne pas ouvrir le score.

Aux velléités offensives d'Anderlecht, le Standard, au prix d'un jeu plus direct,avait à chaque répliqué du tac au tac. Mieux, il aurait trouvél'ouverture si Schollen ne s'était interposé coup sur coup devant Jovanovic, puis Mbokani qui,d'une déviation de la tête, avait isolé l'attaquant serbe. Schollen s'était encore mis en évidence en se jetant dans les pieds d'un Jovanovic déséquilibré par Van Damme, avant de voir passer, sur un coup de coin délivré par Defour, une tête de Fellaini juste à côté de son but. Avant le double coup de tonnerre de Mbokani et l'hommage rendu partout un stade à Michel Preud'homme...

"On y croyait depuis le départ"
Michel Preud’homme y est arrivé. Il a réussi à conduire son Standard au titre de champion. Un objectif auquel il croyait dès le départ, même s’il ne l’a pas crié sur tous les toits. Son nom a été scandé par tout le stade pendant de longues minutes jusqu'au coup de sifflet final. Vingt-cinq ans après avoir conduit le Standard à son dernier titre de champion en tant que joueur, il a fait de même dans le survêt d'entraîneur principal. "Ce qui est beaucoup plus difficile à vivre. En début de championnat, ce groupe avait un projet auquel personne ne croyait, dont peu de personnes étaient d'ailleurs au courant.", expliquait à chaud le coach du Standard. "Pourtant, nous y sommes arrivés. Mais ce n'était pas une partie de plaisir. Ce titre, je le qualifierais même de miracle car ce n'était pas évident du tout. Cerise sur le gâteau, on l'a remporté face à Anderlecht. Mais ce plaisir-là, je le laisse aux supporters. Pour nous, honnêtement, le nom de l'adversaire importait peu. L'essentiel, c'était de concrétiser cet objectif commun, le rêve de tout un club. J'ai du mal à cacher mon bonheur. Je vais pouvoir recommencer à dormir. Les supporters du Standard ont été ridiculisés par beaucoup d'autres et je voulais leur donner ce titre pour cela aussi."

Luciano D'Onofrio, après avoir passé toute la rencontre en loges avec Bernard Tapie et Zinedine Zidane, lançait des fleurs à son entraîneur. "C'est en effet la victoire de Michel Preud'homme mais pas seulement.", lançait-il. "Ce titre, ce n'est pas la victoire d'une ou deux personnes mais de tout un groupe, tout un club. C'est un tout,un ensemble dont on ne peut isoler aucun élément. Je vous rassure, il ne faut pas avoir peur d'éventuels départs de nos meilleurs joueurs en fin de saison. Quoi qu'il en soit, on ne va pas parler de ça aujourd'hui, d'autant que le discours était déjà le même il y a un an. Au final, tout le monde était resté. L'important désormais, c'est de poursuivre sur cet enthousiasme et de préparer une équipe compétitive pour la Ligue des Champions. Et je vous le promets."

Héros de ce Standard-Anderlecht de légende, Dieumerci Mbokani a marqué hier les esprits. "J'avais dit que j'étais plus fort que Frutos, parce... la presse aime de telles déclarations. Mais je le pense aussi... Mes deux buts et ce titre offert au Standard, ce n'est pas une revanche par rapport à Anderlecht. À l'inverse de Tchite, j'ai effectué un choix sportif en venant au Standard, où je savais que je pouvais bénéficier d'un temps de jeu plus important que dans la capitale, même si ce ne fut pas facile au début puisque je n'étais pas le numéro 1 dans la hiérarchie." L'international congolais s'était fixé un total de 25 buts pour sa première saison à Sclessin. Il n'y arrivera pas. Mais l'essentiel, à ses yeux, n'est pas là... "Mon objectif, désormais, c'est de rester à Sclessin jusqu'au mois de décembre au moins."

Igor de Camargo,qui a terminé le match avec le brassard de capitaine au bras, ne cachait pas sa satisfaction. "Le jour où j'ai signé au Standard, Michel Preud'homme m'avait dit qu'on serait champion. C'est pour vivre des moments pareils, avec un public de rêve, que j'ai opté pour le club liégeois. Il n'y avait pas plus belle apothéose que d'être champion face à Anderlecht..."

RéginalGoreux: "Être champion contre Anderlecht, c'est phénoménal. En plus, j'adresse la passe décisive sur le premier but de Dieu, que pouvais-je espérer de plus?"

Manu Ferrera: "C'est extraordinaire. On n'a eu besoin de personne, on a gagné le match
qu'il fallait. L'important était de marquer le premier but. On voulait gagner, comme toujours, il n'était pas question de se contenter d'un partage. On voulait tout terminer aujourd'hui.Trente et un matches sans défaite, ça se passe de tous commentaires. Je crois qu'on va faire la fête pendant plusieurs jours."

Milan Jovanovic: "Je n'étais pas dans un grand jour mais, peu importe, aujourd'hui les
autres étaient meilleurs que moi. J'ai fait du mieux que je pouvais. Chapeau à toute l'équipe."

Oguchi Onyewu: "Après vingt-cinq ans d'attente, c'est fantastique pour les supporters! On a prouvé qu'on était bien les plus forts. Il n'y a rien à redire. Nous étions meilleurs en défense, au milieu de terrain et en attaque. Les Anderlechtois ne se sont pas créés une seule véritable occasion digne de ce nom. Je souhaite dédier ce titre à tous mes supporters en Amérique."

Zizou a fait se lever tout Sclessin
(GDS - D.Dupont) Le secret avait été bien gardé depuis plusieurs jours. Steven Defour allait recevoir son Soulier d’or des mains d’une personnalité célèbre. On avait parlé de
Justine Henin ainsi que du premier ministre, Yves Leterme, ou encore Sergio Conceicao mais qui aurait pu imaginer que ce serait lui? Dans la plus pure tradition rouche, c'est un grand Monsieur du football qui avait fait le déplacement à Sclessin, par amitié pour Luciano D'Onofrio, pour remettre au meilleur joueur belge de l'année son trophée. Zinedine Zidane, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a mis la cuvette liégeoise dans ses petits souliers. 20h32 précises: l'espace de quelques secondes et d'une apparition qui a davantage fait exploser les décibels qu'un concert des Rolling Stones, le plus grand joueur français de tous les temps a dompté la Cité Ardente. Pendant quelques instants aussi symboliques qu'historiques, on eut même la conviction que les hauts fourneaux de Cockerill avaient cessé de recracher cette fumée grise qui leur sied depuis la nuit des temps. La Meuse prit le même tempo et avait cessé son infatigable remous.

"Zizou" ambassadeur d'une flopée d'associations, personnalité au grand cœur, voyageur devant l'éternel depuis qu'il a mis un terme à sa carrière après la Coupe du monde 2006 en Allemagne et la finale perdue face à l'Italie, a été accueilli dans une chaleur qui devait lui rappeler les stades qu'il a connus à travers l'Europe. Trois quarts d'heure avant le match déjà, le nom de Zinedine Zidane avait filtré dans la salle de presse, sans plus de certitude toutefois. La présence du technicien français, à vrai dire, c'était trop beau pour être vrai. Trop surréaliste. Trop gigantesque. Mais quelque chose était-il encore trop gigantesque pour ce Standard-là, prêt à réduire à néant un quart de siècle de frustration et de non-dits de plus en plus lourds à supporter? Apparemment non. Hier soir, pour le match de l'année, un Dieu est descendu sur Liège. Merci “Zizou” une minute a suffi à nous rappeler que le football, c'est avant tout une affaire d'amitié.



STANDARD CHAMPION !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Lun 21 Avr - 15:32

king Sun Wampas pitié

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Lun 21 Avr - 21:43

Steph a écrit:
Citation :

Le Standard est champion!


(21/04/2008) Mbokani a frappé fort



STANDARD CHAMPION !!!

Bof

Comme je le disais hier... Vous n'êtes pas assez grand pour vous souvenir du dernier titre... Mais heureusement on a vécu assez vieux pour voir ça... Doh

Allez... La prochaine fois pour votre prépension, la suivante pour le prochain millénaire... Allez sans rancune... Plus que 20 titres (et un demi millénaire) à vivre pour égaler le Sporting... Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Lun 21 Avr - 21:44

Samourai sans boisson... a écrit:
Steph a écrit:
Citation :

Le Standard est champion!


(21/04/2008) Mbokani a frappé fort



STANDARD CHAMPION !!!

Bof

Comme je le disais hier... Vous n'êtes pas assez grand pour vous souvenir du dernier titre... Mais heureusement on a vécu assez vieux pour voir ça... Doh

Allez... La prochaine fois pour votre prépension, la suivante pour le prochain millénaire... Allez sans rancune... Plus que 20 titres (et un demi millénaire) à vivre pour égaler le Sporting... Green

Moo, t'as dans la tck??? affraid

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Lun 21 Avr - 21:45

moon a écrit:
king Sun Wampas pitié
:fesse:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   Lun 21 Avr - 21:50

Citation :
Espinoza dans la Meuse !

(21/04/2008)

Quelque 400 personnes ont assisté au saut dans la Meuse du gardien de but du Standard, Aragon Espinoza, lundi peu après 16h00

LIEGE Comme il l'avait promis en cas de titre du Standard, le gardien de but du club liégeois, Aragon Espinoza, a sauté dans la Meuse lundi, vers 16h00. Vêtu d'une combinaison, le joueur équatorien a tenu son pari devant plusieurs centaines de supporters, environ 400 selon les estimations de la Police de Liège, près de mille selon le club.

Réunis sur les berges de la Meuse, en contrebas du stade du Standard à Sclessin (Liège), les supporters ont attendu le gardien dès 15h00, certains étant postés sur les berges, d'autres sur le pont. Après l'arrivée des joueurs Siramana Dembele, Oguchi Onyewu et Jérémy De Vriendt, Aragon Espinoza a rejoint les lieux peu après 16h00.

Après son saut dans les eaux de la Meuse, sous les applaudissements du public et sous la surveillance d'un dispositif de sécurité, le gardien de but a été ramené sur la rive par des hommes grenouilles, dans un canot.
Le joueur du Standard avait annoncé que si le club liégeois était champion, il sauterait depuis le pont d'Ougrée qui enjambe la Meuse. Durant la journée, plusieurs personnes ont essayé de le dissuader de sauter depuis le pont, évoquant un risque de tassement de vertèbres, vu la hauteur.

Aucun supporter n'a sauté dans le fleuve, ce que craignaient les services de sécurité, qui n'ont déploré aucun incident. Les supporters, qui fêtent la victoire du club face à Anderlecht depuis hier soir, se montraient très enthousiastes devant la prestation. "Ils nous ont apporté le titre tant attendu. C'est la joie depuis hier et la moindre des choses, c'était d'être ici", estime ce fan du Standard.

Outre quatre hommes-grenouilles et une dizaine de pompiers du service régional d'incendie, quinze policiers étaient présents pour encadrer la manifestation, ainsi qu'un service médical.
La circulation a été bloquée aux alentours des berges pour faciliter l'accès des piétons.





Y s'est noyé??? Ca aurait arrangé beaucoup de monde, non??? Mouais

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..   

Revenir en haut Aller en bas
 
La psychologie ou le futchebol c'est plaiziw, c'est boneuw..
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Beethoven - Fidelio, Leonore et autres musiques scéniques
» Stanley Kubrick
» PSYCHO+LOGICAL-RECORDS 2008 RECORD RELEASE SCHEDULE!!
» Souvenir d'un psychologue scolaire.
» psychologie magazine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je suis colère, je suis violence... :: Département Projet & Concept :: Les fumeries de Montluçon-
Sauter vers: