Je suis colère, je suis violence...

La Belgitude est un plaisir et doit le rester...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Wampas

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Les Wampas   Jeu 19 Jan - 21:12

DIDIER WAMPAS EST LE ROI!!!!!!!!!!

Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Jeu 19 Jan - 21:33

Quelques news pour nous faire patienter en attendant l'album... Beer Zik Beer Zik Beer Zik Beer Zik

Citation :
16/01/2006 • Chirac en prison le 13 février 2006
Le single "Chirac en prison" sera dans les bacs le 13 février prochain, et disponible en téléchargement dès le 16 janvier.

12/01/2006 • Vendredi pétantes sur Canal+ le 13 janvier
Les Wampas seront les invités musicaux et Didier l'invité de la deuxième
partie de "Vendredi Pétantes" sur Canal+. (...)

30/12/2005 • Nouvel album pour 2006
Sortie du prochain album des Wampas, "ROCK'N'ROLL PART 9", le 6 mars 2006!


Vivement qu'ils reviennent sur scène!!!

Wec

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Ven 20 Jan - 2:23

Et pour ceux qui n'imaginent pas à quel point Didier est le roi et que c'est loin Saint-Quentin...

Un piti lien...

Avec, là bas dans le noir, Moon et Choco... Wampas Beer Zik Wampas Beer Zik Wampas Beer Zik

Son bleu, ses yeux verts et sa chaussure... lol! Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Ven 20 Jan - 11:22

Samourai sans boisson... a écrit:
Et pour ceux qui n'imaginent pas à quel point Didier est le roi et que c'est loin Saint-Quentin...

Un piti lien...

Avec, là bas dans le noir, Moon et Choco... Wampas Beer Zik Wampas Beer Zik Wampas Beer Zik

Son bleu, ses yeux verts et sa chaussure... lol! Green

m'en rapelle plus tiens...

et c'est qui qui a des yeux verts??? Green Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Ven 20 Jan - 16:25

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Sam 4 Fév - 13:27

En patientant jusqu'au 6 mars...



cliquez sur la belle pochette...



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Sam 4 Fév - 13:59


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Mar 7 Fév - 14:51

Sortie de ROCK'N'ROLL PART 9 dans 27 jours

Biglove Love Wampas Beer Zik

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Mar 21 Fév - 16:49

DIDIER WAMPAS EST LE ROI!!!!!!!!!!




Up... Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Mar 21 Fév - 16:52

Sortie de ROCK'N'ROLL PART 9 dans 12 jours


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Jeu 23 Fév - 12:05

Je sens de plus en plus qu'ils seront à Dour... Evil or Very Mad

Je veuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuux retourner à Saint-Qunetin... bounce bounce bounce bounce bounce

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Mer 24 Mai - 16:44

Samourai sans boisson... a écrit:
Je sens de plus en plus qu'ils seront à Dour... Evil or Very Mad

Je veuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuux retourner à Saint-Qunetin... bounce bounce bounce bounce bounce

merdeuh!!!!



ils sont a l'affiche de dour... Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Mer 24 Mai - 16:48

moon a écrit:
Samourai sans boisson... a écrit:
Je sens de plus en plus qu'ils seront à Dour... Evil or Very Mad

Je veuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuux retourner à Saint-Qunetin... bounce bounce bounce bounce bounce

merdeuh!!!!



ils sont a l'affiche de dour... Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Y fouterai pas les pieds non plus tiens... Pfff... Twisted Evil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Mer 24 Mai - 16:54

Samourai sans boisson... a écrit:
moon a écrit:
Samourai sans boisson... a écrit:
Je sens de plus en plus qu'ils seront à Dour... Evil or Very Mad

Je veuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuux retourner à Saint-Qunetin... bounce bounce bounce bounce bounce

merdeuh!!!!



ils sont a l'affiche de dour... Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Y fouterai pas les pieds non plus tiens... Pfff... Twisted Evil

j'aime pas les festivals avec plein de drogués du hainaut dedans... Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Dim 18 Juin - 10:39

Sac à puces festival.be a écrit:
NEWS
2006-06-15 11:02:22


Manu Chao...
Ne sera pas à l'Octopus Rock Festival cette année... Par contre, celui qui rêverait d'avoir son portefeuille sera présent! Les Wampas et leur punk-yéyé corrosif viendront clamer "Chirac en prison" lors de la journée belge qui continue à s'internationaliser... Cela fait donc deux journées complètes!

Beer Zik Wampas Beer Zik Wampas Beer Zik Arrgh

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Lun 19 Juin - 11:31

Samourai sans boisson... a écrit:
Sac à puces festival.be a écrit:
NEWS
2006-06-15 11:02:22


Manu Chao...
Ne sera pas à l'Octopus Rock Festival cette année... Par contre, celui qui rêverait d'avoir son portefeuille sera présent! Les Wampas et leur punk-yéyé corrosif viendront clamer "Chirac en prison" lors de la journée belge qui continue à s'internationaliser... Cela fait donc deux journées complètes!

Beer Zik Wampas Beer Zik Wampas Beer Zik Arrgh

c lequel jour ca??????

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Lun 19 Juin - 12:57

moon a écrit:
Samourai sans boisson... a écrit:
Sac à puces festival.be a écrit:
NEWS
2006-06-15 11:02:22


Manu Chao...
Ne sera pas à l'Octopus Rock Festival cette année... Par contre, celui qui rêverait d'avoir son portefeuille sera présent! Les Wampas et leur punk-yéyé corrosif viendront clamer "Chirac en prison" lors de la journée belge qui continue à s'internationaliser... Cela fait donc deux journées complètes!

Beer Zik Wampas Beer Zik Wampas Beer Zik Arrgh

c lequel jour ca??????

Le dimanche... De la foire du BBB de Libramont... lol! lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Lun 19 Juin - 14:38

Samourai sans boisson... a écrit:
moon a écrit:
Samourai sans boisson... a écrit:
Sac à puces festival.be a écrit:
NEWS
2006-06-15 11:02:22


Manu Chao...
Ne sera pas à l'Octopus Rock Festival cette année... Par contre, celui qui rêverait d'avoir son portefeuille sera présent! Les Wampas et leur punk-yéyé corrosif viendront clamer "Chirac en prison" lors de la journée belge qui continue à s'internationaliser... Cela fait donc deux journées complètes!

Beer Zik Wampas Beer Zik Wampas Beer Zik Arrgh

c lequel jour ca??????

Le dimanche... De la foire du BBB de Libramont... lol! lol!

le soir???

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Lun 19 Juin - 15:06

moon a écrit:
Samourai sans boisson... a écrit:
moon a écrit:
Samourai sans boisson... a écrit:
Sac à puces festival.be a écrit:
NEWS
2006-06-15 11:02:22


Manu Chao...
Ne sera pas à l'Octopus Rock Festival cette année... Par contre, celui qui rêverait d'avoir son portefeuille sera présent! Les Wampas et leur punk-yéyé corrosif viendront clamer "Chirac en prison" lors de la journée belge qui continue à s'internationaliser... Cela fait donc deux journées complètes!

Beer Zik Wampas Beer Zik Wampas Beer Zik Arrgh

c lequel jour ca??????

Le dimanche... De la foire du BBB de Libramont... lol! lol!

le soir???

No lo so...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Jeu 3 Aoû - 21:14

Christophe Lepagnol
a écrit:

Le phénomène Wampas

Tentative d'explication à destination des non-initiés

Pourquoi est-ce que vous et moi sommes légèrement accro d'un groupe aux paroles enfantines, aux rythmes et harmonies basiques et dont la douceur de la voix du chanteur conduit souvent l'auditeur moyen non-initié à faire de l'ironie facile ?!
1/ Les Wampas ont-ils inventé le rock'n roll ?

Le R'N R c'est quoi, c'est qui ? Elvis Presley ? Certainement. Chuck Berry ? Sans aucun doute. Johnny Halliday ? Moins évident dirais-je... Derrière l'étiquette "R'n R" on place finalement beaucoup de choses... Au delà des poncifs Rock'N Rolliens (sexe, bière et violence...) les Wampas ont ré-inventé cette énergie musicale à l'heure où on la déclare Has been donc morte ! Voilà certainement le sens de ce pseudo slogan "Les Wampas ont inventé le rock'n roll", slogan calembour peut-être issu d'un quiproquo.
Pas d'interprétation premier degré, les Wampas ne peuvent pas avoir inventé le R'n R, qui en douterait ? Simplement, arrivés à cet état si pur du Rock tel qu'on l'idéalise, on peut reconnaître que l'on a affaire enfin à un groupe véritablement revenu aux sources de ce que cette musique n'a jamais totalement su être. Ils ne réinventent pas le rock'n roll de papa-maman, ils inventent enfin ce rock'n roll utopiste qui n'avait jamais vraiment vu le jour.

2/ Les Wampas et les mouvements de mode

Les Wampas forment l'un des seuls groupes de punk/rock alternatif français... romantique (ben oui, écoutez les paroles et les mélodies tout de même) ! En plus sans visée commerciale. On adore donc : du romantisme gratuit, sans arrière pensée ! C'est pour les jeunes qui forment encore une majorité de son public la seule expression coexistante d'une rebellion vis à vis des parents et d'un sentiment romantique. Quelle serait l'alternative ? Louise Attaque et son celto-rock-frenchy-intellectuello-dépressif (j'aime bien quand même...) ? Noir désir dont les ailes s'ankylosent à l'approche du soleil du succés ? Les têtes raides qui préfèrent abandonner le ring du rock pour mieux s'exprimer dans l'arêne "world musique" (pour résumer) ?
Bien sûr vous pensez à d'autres jeunes auteurs ou groupes que vous aimez bien et qui sont dignes des Wampas. Vrai en partie, même si le côté trashi de certains (j'ai vaguement entendu parler de Costes ?) les classe dans d'autres catégories.

3/ Les Wampas et la variété française

Les chansons des Wampas entretiennent un certain paradoxe vis à vis de la variété française. Par le rock s'exprime une forme de contestation. Apparu dans les années 60, quelques temps avant les mouvements sociaux de 68, cette nouvelle musique et le message qu'elle véhicule sont une remise en cause de l'ordre moral et social du XIX° qui avait subsisté anachroniquement à la seconde guerre mondiale (!). Il représentait une contestation symbolique qui s'opposait notamment aux symboles et carcans sociaux. La culture était notamment un puissant verrou social : chacun sa culture (dans les années 60 on peut très facilement dessiner le profil socio-culturel d'une personne en fonction de ses goûts musicaux (n'est-ce pas encore le cas en 2001 cependant ?)). Les chansons populaires et commerciales de l'époque sont le symbole de l'ordre officiel. Par cet aspect le rock était un véritable scandale insupportable par les bons pères de famille, qui remettait en cause bien des choses. C'est la raison pour laquelle pour ma part je voue une haine physique à la variété française telle qu'imposée aus masses jusque tardivement dans les années 85 (avant le développement des radios FM). N'avez-vous pas remarqué à ce sujet l'impact encore marquant de la variété des années 70 ? Combien de mélodies matraquées par le monopole des médias des années 70 sont encore sifflées, fredonnées ou karaokées par un nombre qui m'impressionne et me choque toujours autant ! Et pourtant les Wampas s'amusent avec la variété aimée de nos parents. Didier ne manque pas un concert pour entonner un tube de la chanson française (Dalida notamment) ou internationale ("Machoman"). Dans ses paroles le groupe n'hésite pas à s'y référer ("Joëlle" sur l'album Chicoutimi est une chanteuse des années 70) et certaines de ses mélodies populaires pourraient concurrencer sans rougir certains tubes qu'affectionne le grand public.

4/ Les Wampas et l'enfance

Autre paradoxe : alors qu'à partir de l'adolescence lycéenne jusqu'à la fin de sa période de jeune adulte on cherche à s'affirmer comme individu adulte, la musique des Wampas rencontre un succés certain sur des thèmes ou des mélodies très enfantins ("Ce soir c'est Noël", "Les bottes rouges"...). La chanson plébiscitée par les fans n'est-elle pas "Les bottes rouges" qui raconte les aventures d'un petit garçon à l'école. Ainsi les chansons des Wampas sont une sorte de nostalgie avant l'heure. On a 20 ans et c'est comme si on regrettait déjà de ne plus être un enfant. Mais en même temps on pratique cette nostalgie avec une démarche rock, donc contestataire et donc adulte (remettre en cause les choses consiste à privilégier la réflexion sur la tradition, ce qui est un acte adulte) : il s'agit finalement d'un exorcisme et d'une façon d'assumer ses affects enfantins avec un regard adulte.


5/ Qui sont les fans ?

Didier en parle dans plusieurs interview (émission "En juin ce sera bien" du 10/03/1999), les fans sont issus des classes moyennes. Ils ont un niveau socio-culturel relativement élevé, ont pu faire des études supérieures. Ils sont majoritairement blancs, souvent avec des idées humanistes (anti-racisme, non-violence, respect des droits fondamentaux, l'esprit des lumières quoi (Ce n'est pas parceque ces idées sont résumables qu'elles sont de moindre valeur)).



Le public féminin est assez important. Proportionnellement plus que les groupes punk, hard rock ou alternatifs classiques. Les filles viennent en fines connaisseuses aux concerts. Encore une fois l'effet romantique du groupe qui agit. Didier déclarait dans un interview que lorsqu'il écrivait il pensait aux filles.

Exemple de l'influence rarement vu sur le public féminin : les filles sont actives, présentes dans la fosse et n'hésitent pas à monter sur scène.
Les mecs ? Au foyer !!!


6/ En définitive... Que retenir du groupe ? :


• le romantisme des Wampas (paroles, mélodies...)
• le côté festif
• l'esprit alternatif (chacun peut s'exprimer en indépendance)
• une musique aux rythmes punk/rock
• le côté délibéremment assumé de paroles enfantines
• l'esprit rock'n roll sixties de la démarche
• une ignorance du star system
• non utilisation du rock élito intellectuel dépressif français
• en parallèle, c'est un groupe joyeux et sain

1/ Les Wampas réunissent des gens de tous ages
2/ Les Wampas est un groupe sans sexe
3/ bref, Les Wampas est un sérieux boys band du rock.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Jeu 3 Aoû - 21:21

Sortie23.be a écrit:

31/07/06 : SORTIE23 a renouvellé ce jour sa demande de mise à jour aux webmasters du site "Wampas", pour qu'ils incluent bien WELLIN-SORTIE23 festival à leur planning concerts, afin que la consultation des dates des WAMPAS au départ de leur site web ne soit plus source de doute pour les visiteurs.

La consultation du site du tourneur des WAMPAS confirme bien le passage des WAMPAS au festival SORTIE23.

12/06/06 : La news du jour vient de tomber : les WAMPAS joueront au festival SORTIE23 le vendredi 11 août .

Sortie 23 Festival Ska Punk Rock Electro

11/12/13 août 2006 - Wellin - Sortie 23 Wampas

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Jeu 3 Aoû - 21:24

Sortie23.be a écrit:
LEEROY THORNHILL djset(uk – ex-PRODIGY)

scratch

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
moon
Kamoulox!!!
avatar

Nombre de messages : 1378
Localisation : DTC bien sûr...
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Ven 11 Aoû - 10:54

Citation :
Tour de France


"Le Tour, la dernière aventure humaine"

Chanteur du groupe Les Wampas, Didier Chappedelaine est un fan du vélo et de Marco Pantani


« Le soir quand l’Italie est triste... elle ressemble à Rimini. Non mais vraiment qu’est-ce qu’il t’a pris ? D’aller mourir à Rimini », c’est sur ces quelques mots que débute Rimini, chanson du dernier album des Wampas, Rock’N’Roll Part 9. Étonnante ballade rock, ode à un coureur autant décrié qu’adulé, mais qui a fini tragiquement sa vie en se suicidant en Italie à Rimini. Vous l’avez compris, il s’agit de l’Italien Marco Pantani, le grimpeur- pirate, vainqueur du Tour de France 1998 et finalement rattrapé par le dopage comme certains, mais pas tous ! Le « divin chauve » a autant fait rêver qu’il a pu décevoir, même si sa fin en fait un de ces coureurs maudits, digne de la tragédie. Les Wampas ne nous avaient pas habitués à se lancer sur les routes du cyclisme, mais plutôt sur celles du rock’n’roll qu’ils sillonnent à longueur d’année. Pourtant Didier Chappedelaine, alias Didier Wampas, est un fan de la petite reine et plus particulièrement du Tour de France : « Quand je regarde le Tour, je regarde tout : l’étape, mais aussi l’après Tour. » Un fan au regard d’enfant qui ne veut pas voir le mal, mais juste cette joie gamine des exploits des forçats de la route de sa jeunesse : « Pour moi, ça représente les vacances en Bretagne avec la famille. La voix de Robert Chapatte ! À chaque fin d’étape, on refaisait la course sur nos vélos avec mes cousins et mon frère. Moi, j’étais toujours Joop Zoetemelk. » Fan de cyclisme donc, qui se cherchait un héros entre le règne d’Indurain et celui de « l’autre Américain », Didier a trouvé ce qu’il cherchait : « Avec ces deux machines à rouler, on ne peut pas dire que c’était très « glam ». Alors qu’avec Marco Pantani cela ressemblait un peu au cyclisme à l’ancienne. Pour moi, le Tour, c’est la seule aventure qui reste. Ce n’est pas comme le foot, où il y a un gagnant et un perdant. Il y a plein d’histoires, de petits matchs quand tu commences à t’y intéresser. Il y a tous les maillots, les équipes entre elles, tout le monde peut gagner quelque chose, tout le monde peut se montrer. Et puis c’est un spectacle gratuit et populaire. » Mais voilà, il est mort, Marco : « Non mais vraiment, qu’est-ce qu’il lui a pris ? Je m’étais arrêté une nuit à Rimini, j’avais trouvé cela “super pas beau”. Quand j’ai appris qu’il était mort là-bas, tout seul dans une chambre d’hôtel, cela ma tellement foutu les boules que je me suis dit qu’il fallait que j’écrive une chanson. Mais je ne l’ai pas fait tout de suite, pour qu’elle ne soit pas larmoyante. » Ce n’était pourtant pas son premier essai dans le rock cycliste, puisqu’il avait déjà mis Laurent Jalabert en selle : « Jalabert est devant, le visage grimaçant, personne ne peut le rattraper... » Avec Rimini, Wampas va au plus profond de la passion. Il dit : « Y a le dopage, mais c’est pas le seul sport touché. Ce serait mieux qu’ils ne prennent rien. Mais y a tellement d’hypocrisie derrière tout cela. Tout le monde le sait et fait mine de le découvrir. Moi en 1998, cela ne m’a pas vraiment gâché mon Tour. Je ne sais pas si on choisit vraiment de se doper dans ce milieu ? Dans le milieu de la musique, les mecs qui se droguent, ils ne sont pas obligés, c’est un choix personnel. Franchement, la mort de Marco Pantani m’a plus touché que celle de certains musiciens. » Et puis il y a l’admiration non feinte d’un pratiquant journalier. L’homme qui travaille à la RATP, quand il n’est pas sur les planches (*), ne se déplace qu’à deux roues : « De voir ce qu’ils font, ça m’impressionne quand même. Cela fait quinze ans que je me déplace sur un vélo dans Paris. Même en tournée, je demande que l’on m’en fournisse un, afin de prendre deux ou trois heures pour en faire. Ca fait du bien. On visite les villes de tournée autrement et puis je n’aime pas rester dans la loge à attendre. » Cette année, c’est la fête pour Didier, puisqu’il sera présent sur le Tour pour Eurosport : « Je serai dans la voiture avec Richard Virenque. Virenque, c’est comme un môme pour moi. Il signe des autographes comme moi, avec le même plaisir. » En attendant, Rimini passe en radio et un clip est terminé : « On a aussi fait une version italienne, mais je ne sais pas si elle va sortir là-bas. Pour le clip, la famille de Marco Pantani n’a pas voulu que l’on utilise des images de lui. On a donc tourné au Pays basque avec un cycliste qui est chauve comme lui. » Éric Serres (*) En tournée pour 6 mois, il travaille toujours à la RATP mais a pris six mois de congés sans solde.

Article paru dans l'édition du 11 juillet 2006.


j'adore trop cet article..

je me demande si ce soir, comme à l'octopuss, si didier va dedier cette chanson à Boonen... qui apparement avait l'air mort aussi pour lui...

alors didier, tu nous la refais ce soir au Sortie 23 ??


Green Green

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Mar 15 Aoû - 15:20

Citation :
Les Wampas sont toujours rebelles

Depuis 20 ans les Wampas écument les scènes de France, Europe, Canada, Japon, USA… Après 1000 concerts, 9 albums, un DVD sorti le 9 janvier (3° meilleure entrée, 29° du top 150 le 16/1) les Wampas restent furieusement adolescents, absolument rock'n roll.

Ils ne prennent la pose que si elle est excessive, restant authentiques dans une démarche simplissime: se faire plaisir. A leur tête, Didier Wampas, farfadet destroy, déclame une poésie hurlante et trop naïve pour être tout à fait honnête, sapé des fringues que lui apporte à chaque concert un public hilare.

Rahan


Les Wampas tiennent leur nom d'une tribu d'hommes dont le totem était la chauve-souris, lors d'un épisode des premier "Rahan", paru dans Pif Gadget. En 2004, cela fait deux décennies que les Wampas hantent les frondaisons du rock en France. Dans leur marmite bouillonne ce qu'il est convenu d'appeler du "Yé Yé Punk"… On pencherait plutôt pour du "Punk'O Billy", un concentré de la musique des Ramones et des Beach Boys.

Didier Wampas est le roi


Didier Wampas, devient jour après jour un monstre sacré. Dès le début des années 80, alors frêle gringalet chevelu, il traîne ses guêtres punks dans le Paris underground. En 2004, toujours aussi maigre, lardé depuis de cicatrices et tatouages divers, il devient sur scène un personnage polymorphe, une star à la voix suraiguë, éraillée, hurlant d'une voix de tête ses recettes de vie à base d'autodérision. Une poésie par l'absurde, ce en quoi le monde moderne lui donne beaucoup d'inspiration: "Quelle Joie le Rock'n Roll", "Le Seigneur est une Fleur", "Ce Soir c'est Noël", "Vie, Mort, et Résurrection d'un Papillon" entre autres " Les Apprentis Charcutiers", " Qui Veut Coucher avec Snuff ce Soir"… Et bien sûr "Manu Chao".

La démarche des Wampas, à base de provocation délirante et d'excentricité jubilatoire est pour de nombreux groupes un modèle d'authenticité. Le sésame a suffi à remplir à chacun de leurs passages les nombreuses salles de jauge moyenne, (100 à 500 places) qui émaillent l'Hexagone. Un public de fans se déplace à chaque concert, ému par ce personnage, rescapé des violences de la scène des années 80, scandant en chœur : "Didier Wampas est le roi!... il n'a pas peur des skin-heads grecs".

Une formation mutante


Le groupe a dû surmonter de nombreuses avanies, dont en 1991 le suicide de leur guitariste Marc Police. Blondinet à la gueule d'archange, venu féconder les âmes des riffs "reverb" de sa Fender Jaguar, Marc Police, guitariste culte, était la deuxième tête de l'hydre Wampas, antithèse de son trublion chanteur. A l'aube d'une consécration internationale, l'ascète discret de la surf-music, a préféré choisir de partir, une nuit, dans la clairière d'un bois parisien, entouré de ses albums fétiches.
Pour tempérer l'ensemble, Nicolas Schauer, toujours en activité, battait les fûts laissés vacants à la batterie par Liam Farell (devenu Doctor L). A la basse officiait Nicolas Kantorowicz. Depuis, ce dernier s'est, comme Doctor L, converti avec talent à la musique digitale (Sporto Kantes, William's Traffic…)! Une dissidence qui a inspiré à ses premiers complices le titre du dernier opus studio: "Never Trust a Guy Who, after Been a Punk, is now Playing Electro"… Une parodie du fameux slogan "Never trust a Hippie", déjà transformé en hommage punk sur un précédent titre du même Nicolas Kantorowicz faisant honneur à son passé Wampas. Dans ce line-up agité, on retrouve en 2004 un ancien Dogs, un ancien Satellite, parfois en résidence d'autres illustres musiciens… Les Wampas deviendraient-ils une sorte de fondation détentrice du patrimoine du rock français?

Au delà du périphérique


Depuis 5 ans les critiques rock s'émeuvent. Peu d'entre eux avaient alors parlé de ce groupe de seconde zone, (au-delà du périphérique parisien), trop timide pour les "vrais" punks, trop punks pour les gens timides… mais connu comme des loups blancs par les piliers de la scène rock alternative. A vrai dire, les prises de position, à la fois collectivistes et ultra- libérales, de Didier Wampas, héritier du "Do It Yourself" punk, auraient le don de ravir Arlette Laguiller comme le baron Seillère… donc de fâcher les uns comme les autres. Frondeur toujours, jamais menteur, Didier Wampas lui aussi maître dans l'art de la provocation faussement naïve. Aujourd'hui, l'inertie médiatique est vaincue, avec en 2003 un clip, un single radio en rotation, "Manu Chao". Mais à près de 40 ans, Didier ne s'émeut pas de la nouvelle pression médiatique. Implacable, il poursuit sa route. Sociétaire de la Sacem, bête de scène
dont l'hystérie communicative a même ému un jour Iggy Pop, Didier Wampas est toujours debout.

Génération chaotique


Combo de psycho garage surf, puis punk rock, les Wampas sont des survivants. La vague alternative des années 80 vit éclore et disparaître Parabellum, Oberkampf, Ludwig von 88, les Washington Dead Cats, La Souris Déglinguée, les Béruriers Noirs, OTH, Les Hot Pants (devenu la Mano Negra), Los Carayos, Les Cadavres, La Horde… on en oublie. Or en 2004, quand tant d'autres reformations ressemblent à des congrès d'anciens combattants, les concerts des Wampas ne rassemblent qu'une infime proportion de quadras. Les Wampas clament leur désir de s'amuser avec le plus grand sérieux Aborder la musique en amateurs, la jouer en professionnels: la démarche des Wampas reste empreinte d'humilité et d'intégrité rock' n roll. Le public ne s'y est pas trompé, toujours jeune, se renouvelant concert après concert, ville après ville.

Si les médias ont encensé leur dernier album, en passe d'atteindre les 100 000 copies, le score est loin des chiffres habituels attendus pour la production d'un nouveau talent. Cette reconnaissance du grand public leur concède aujourd'hui un accès aux médias. Une consécration, qui, même un peu tardive, est aussi l'hommage d'une scène rock française à son dernier trublion en exercice. Vingt ans de scène ont conféré à Didier Wampas un statut de Pythie. D'où une nécessaire interview.

Hihi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Samourai sans boisson...
Ubuesque events manager
avatar

Nombre de messages : 1593
Localisation : Belgium one point - BW
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les Wampas   Mar 15 Aoû - 15:21

Citation :
Interview de Didier Wampas au Café de la Musique

"...Depuis que Nico, notre batteur, est parti habiter à la montagne, on répète de moins en moins. Donc je fais mes chansons, seul, chez moi, avec mes enfants..."

Ecrire et vivre de son art


Quel regard portes-tu sur vingt années passées comme auteur-compositeur-interprète avec les WAMPAS ?
Au départ je voulais juste monter un groupe. Je n'ai pas commencé la musique pour être auteur compositeur, mais pour faire du rock'n roll. Chanteur, j'ai commencé à écrire les paroles, comme souvent le chanteur, puis la musique. Je l'ai fait un peu par nécessité mais je trouve ça intéressant d'écrire…

Comment composes-tu aujourd'hui ?
Depuis que Nico, notre batteur, est parti habiter à la montagne, on répète de moins en moins. Donc je fais mes chansons, seul, chez moi, avec mes enfants. Ils jouent à moitié, ils prennent leurs tambours, leurs trucs... Après, je présente à la guitare, mes chansons au groupe.

Quel était votre style au début ?
Lorsqu'on a commencé c'était plus psychobilly. J'étais fan des Cramps, des Méteors, sans avoir envie de faire un groupe psycho. Je voulais faire du rock n' roll. J'ai des centaines d'albums chez moi, j'aime tellement de trucs... Ca ne m'intéressait pas de me limiter à un genre.

Tu as défriché pas mal de pistes. A l'époque où le rock'n roll était un monde très formaté, tu chantais Le Seigneur est une Fleur …
C'est sûr on était pas dans l'image type "Bondage Records" bien cadrée. Je fais ça pour être libre, faire ce que j'ai envie de faire. Je n'allais pas me dire, tiens, il y a les Bérus, en ce moment c'est l'alternatif… Suivre le mouvement, non. Je fais ce que j'aime. Si j'ai envie de chanter "Le Seigneur est une Fleur", je le fais. Je me fiche de comment les gens vont le prendre.

Lesquelles de tes chansons voudrais-tu voir rester dans le futur ?
De nous? Par rapport à tous les disques que j'ai chez moi, je n'ai pas l'impression d'avoir fait grand-chose. Je me sens encore un tout petit, vraiment. Tous les jours j'écoute des chansons que j'admire. Je veux faire au moins aussi bien. Il n'y a pas de fausse modestie quand je dis ça. Je suis sûr que je peux faire beaucoup mieux. Voilà. En tout cas j'ai envie.

Vivre de son art


Ta démarche a-t-elle toujours été amateur ?
Il n'a jamais été question de vouloir vivre de la musique que j'avais envie de faire. Pour ceux qui faisaient un groupe au début des années 80 il n'y avait pas de débouchés. Rien, même pas d'endroits pour jouer. Donc en vivre… On faisait ça par amour de la musique. Je n'ai jamais voulu être professionnel.

A partir de quand en avez-vous vécu ?
On n'en vit pas. J'ai toujours eu un métier à côté.

La vie de musicien est exigeante, il est déjà dur de mener une privée, alors professionnelle ?
Faut le vouloir. Avoir la volonté de faire ça. Je travaille à la RATP, ce qui est plus facile que d'être dans le privé. Je peux bosser en 3/8. J'ai travaillé cette nuit, c'est pour ça que je suis ici aujourd'hui (à 14h00, NDLR.). Les autres sont dans les métiers de la musique.

Si vous en viviez est-ce que cela constituerait un revenu proche du Smic ?
Intermittent, guère plus… Nos seules sources de revenus issues de la musique sont les concerts. Le disque reste encore marginal. 2003 est un cas à part, avec 65 000 albums, mais je n'ai pas encore les chiffres.

Aujourd'hui est-ce que la vie de musicien est indissociable d'un statut d'intermittent ?
Le métier, tel qu'il s'est construit depuis 20 ans, oui. Sans l'intermittence, le spectacle vivant se casserait la figure. Dans le rock surtout, beaucoup de gens se sont mis à créer des festivals, monter des concerts, des locaux de répétition. On verrait plein de groupes s'arrêter, parce qu'ils ne gagneraient plus, à côté, de quoi vivre, tout simplement.
Avec un franc par disque, comment faire pour vivre avec trente mille albums? Pour tous les groupes qui vende moins de 100 000 albums il est impossible de vivre sans les concerts et l'intermittence.

Pas mal de groupes ont dû arrêter leur activité pour raison économique. Vivre sur la route n'est pas si facile ?
Rimbaud aussi vivait pauvrement!! L'important c'est quoi? Avoir une vie tranquille ou faire quelque chose d'important? L'important c'est qu'il reste un disque un jour qui ait marqué des générations de gens. Bien sûr qu'au niveau social il faut se battre pour l'intermittence mais au niveau artistique pur…
Margaret Thatcher a fait plus pour le rock que Jack Lang. Avec sa politique de droite elle a déclenché la réaction de pleins de groupes de rock, à fond dedans et qui ont fait des trucs super bien!! Est-ce qu'il vaut mieux ça ou avoir été subventionné par Jack Lang?

Les Clash plutôt qu'OTH… Tu penses que la subvention éteint la créativité ?
Oui. Je crois que oui. L'art est obligatoirement en réaction contre les modes de pensée d'une société. Une oeuvre d'art intéressante fait avancer les modes de pensée. Ca ne peut pas être subventionné. Vraiment ça ne va pas ensemble. Ceci dit, je suis très heureux de toucher après coup des droits d'auteur d'une institution comme la Sacem.

Peut-il y avoir un art qui ne soit pas d'opposition ?
Une remise en question, même poétique, est toujours une opposition à la société. Avec les Wampas nous n'avons pas des paroles engagées au premier degré, mais au moins j'essaye de faire avancer les choses.

Il a aussi existé de généreux mécènes. Michel-Ange…
Bien sûr… Je ne suis pas pour le concept d'artiste maudit, je ne veux pas le défendre. Or bien souvent c'est comme ça. Mais c'est dur d'être libre. Ce qu'il faut c'est être entièrement libre.
Telle est l'ambiguïté de tous ces gens qui se battent pour l'intermittence. C'est bien, mais en même temps...

Pour toi, l'art est une démarche gratuite ?
Dès que tu réclames un statut, des droits, l'art devient une marchandise comme le reste. Si "l'art n'est pas une marchandise", alors tu t'en fiches de gagner de l'argent! Tu es amateur, tu fais ça parce que "voilà", et c'est tout. Or les gens payent pour aller au concert, pour acheter des disques, c'est un peu hypocrite de vouloir un statut à part. A la RATP il nous arrive aussi de faire grève pour défendre notre statut. Il n'y a pas de différence.

La création doit-elle être indépendante des moyens financiers censés la soutenir ?
Dans l'idéal la vraie création ne peut pas dépendre de moyens financiers. Monter du théâtre, des opéras en nécessite, pas écrire des chansons. Etre en prison n'empêche pas d'écrire des chansons. Quand je lis dans les festivals, "la culture en danger"… le spectacle vivant, à la limite, mais pas la culture. La culture, c'est dans les têtes. La création pure n'a aucun rapport avec l'intermittence. Il y a encore cette liberté, monter un groupe de rock, écrire une chanson, prendre ta guitare et t'enfermer dans une cave.

Il est quand même nécessaire d'en sortir, d'aller voir des gens pour signer un disque ?
Non.

Pour les Wampas, comment ça s'est passé ?
Il y a des gens qui le font, que ça intéresse mais moi je préfère rester dans la création et c'est tout.

Comment ça s'est passé pour les Wampas ?
Je n'ai jamais voulu passer un seul coup de fil pour le groupe. Je n'ai jamais rien fait. Je veux pas je veux pas je veux pas. Si des gens viennent, proposent de faire un disque, on y va, mais je n'ai pas envie de m'occuper de business du tout. Ca ne m'intéresse pas.

C'est facile de signer pour un disque sur un créneau aussi spécialisé que le punk ?
Suivant la formule consacrée, tu signes "pour l'éternité et pour tout l'univers", en fait pour 70 ans. Au début, c'est bien. Ils payent du matériel... Après il reste 65 ans.
Le fait de travailler à côté me donne une liberté: celle d'avoir fait des disques. Je suis toujours là, pour le reste tant pis. Le plus important est-il de faire un disque ou d'être payé pour ça? Là est l'ambiguïté. Dans les années 80 beaucoup de groupes ont fait des disques, même s'ils n'ont rien gagné, ils ont quand même existé.

Le punk revient avec un chien


Pour toi où en est le mouvement rock actuel ?
En concert, il n'y a jamais eu autant de monde. Tous les festivals d'été ont été complets, les Eurockéennes, les Vieilles Charrues… 60 000 personnes, c'est énorme.

Le punk revient ?
Oui le simple fait d'être là, avoir vendu plein de disques, en fait partie. Mais bon, ça ne veut pas dire grand-chose. Enfin, c'est rigolo, le retour du punk.

Au début des années 90 des "groupes météores" ont traversé la scène française : Witches Valley, Cosmic Wurst, GI Love, Moonshiners… Comment expliques tu leur disparition ?
Ils étaient trop en avance sur leur temps. C'est aussi simple que ça. Aujourd'hui les Cosmic Wurst feraient un carton. A l'époque, il n'y avait pas de média pour les relayer, de gens pour les signer, les suivre. C'est un problème en France. Et les groupes dans ce cas sont nombreux.

Existe-t-il une nouvelle génération dans le rock ?
Oui, plein de mômes font des groupes en ce moment. Des choses bien, vraiment, des groupes à durée de vie très courte, 5,6 mois, jusqu'à 2,3 ans. On les croise le plus souvent en tournée, lors du casting des premières parties. Or, même là, convaincre un tourneur de les prendre n'est pas évident. En France, on recherche trop le consensus. Pourtant en artistique il faut prendre des risques.

C'est quoi la recette Wampas, pour être présent, vingt ans après, et toujours chanter Yeah Yeah Yeah ?
Déjà c'était mon rêve quand j'avais quinze ans. J'arrive à le faire et c'est tellement bien que je n'ai pas envie d'arrêter! Tous les groupes se reformant au bout de quelques années, il serait donc idiot d'arrêter. Je n'ai jamais voulu faire ça pour en vivre. Le piège est de rentrer dans cet état d'esprit. Tu n'es plus libre.

Que penses tu de la reformation des Bérurier Noir ?
Au début j'ai eu un peu les boules. J'avais peur d'être déçu comme avec les Sex Pistols, dont le concert m'a vraiment navré. Je les ai rencontrés, ils ont l'air bien, en revanche je n'ai pas vu leur concert (aux Transmusicales, ndlr). C'est un peu dur quand même: c'était une légende! Leur dernier concert à L'Olympia était un grand moment. Maintenant, on va se revoir en tournée, ce ne sera plus pareil… Ils ont tué la légende. Ils parlaient de remettre un peu la rythmique au goût du jour, de faire un peu plus moderne. On verra bien.

En quoi les punks de 80 sont-ils différents des punks de 2000 ?
Pour moi le punk s'est arrêté en 1977. Après c'est devenu un mouvement formaté, il fallait s'habiller comme ci, penser comme ça. Pour moi, le punk c'était tout le contraire, la liberté totale, s'habiller comme on veut, faire la musique que tu veux, être libre. Très vite en trois quatre ans c'est devenu une espèce de boîte en plus. Ce n'était plus très intéressant. Pendant des années quand on me demandait si j'étais punk je disais non. Etre punk avec un uniforme et un uniforme de pensée ne m'intéresse pas.

Que penses-tu du phénomène des "punks à chien" (standardisation radicale du look punk allié à une certaine forme de clochardisation, elle aussi radicale, ndlr) ?
Il n'y en a pas trop, aux concerts. Non, nous avons plutôt un public de petits blancs de classe moyenne, qui a toujours été le public du rock en France. Sauf dans les années 60, à l'époque des Chaussettes Noires, de Johnny... Mais les "prolos" qui écoutaient du rock, c'est fini. Maintenant, ils écoutent du rap ou Star Academy, pas du rock ou de la techno. Parmi notre public, certains sont au concert puis vont à une soirée techno. Ce sont les même gens.

Sans rancoeur et sans reproches


Y a-t-il un décalage entre l'image des Wampas, référence pour une génération, et une reconnaissance médiatique récente ?
Je me fous complètement de la reconnaissance médiatique. Je suis tellement content d'écrire des chansons, de faire des disques, des concerts. C'est aussi pour ça que nous sommes là, pas aigris. Nous sommes sans rancœur. Je n'ai pas fait du punk pour vendre des disques. Ca me semble tellement évident. Le prochain disque, j'ai besoin de le faire comme j'en ai envie. Peu m'importe de vendre trois disques et demi. Je suis fier de mon disque, et puis voilà. Si je dois me dire "Je dois en vendre 50 000", ça ne devient plus possible. Je ne pourrais plus me le permettre. Je veux continuer à faire la musique dont j'ai envie.



Propos recueillis par Jacques Soulhier

Love Biglove

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jesuiscolereviolence.zikforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Wampas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Wampas
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Wampas
» Didier Wampas à propos de Johnny
» Hommage de Didier Wampas à Jean-Luc Le Ténia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je suis colère, je suis violence... :: Département Projet & Concept :: Tout à fond live-
Sauter vers: